RENCARD : c'est MOI ou LUI qui sort le FLOUZE ?

C'est LA question que je me suis posée quand le beau brun de la compta m'a proposé d'aller boire un verre.

Mais QUI doit payeeeeer ? Est-ce qu'il y a VRAIMENT une règle à ça ?

J'ai mené ma petite enquête, histoire d'être prête pour mon rencard…

 

1. Le découvert

Oui eh bien c'est LUI qui va s'y coller, hein. Non pas qu'il y a une règle universelle pour le premier rencard MAIS parce que de toute façon, ce mois-ci, je suis à découvert. Bon, pas besoin qu'il le sache, d'autant plus que c'est parce que j'ai récemment acheté un nouveau manteau à Jean-Jacques, le chaton que j'ai adopté le mois dernier… Alors je préfère faire profil bas et le laisser payer. Et puis c'est un peu comme un investissement sur le long terme. Parce que si ça colle avec ce Gugus', j'aurais probablement à lui acheter un manteau à lui aussi, un jour. Donc l'un dans l'autre, il n'est carrément pas perdant !

 

2. La femme forte

C'est moi qui décide de payer ce premier rencard. Parce qu'autant lui montrer d'office que je suis une femme forte et indépendante, que je n'ai besoin de personne et qu'il a intérêt à surveiller ses arrières s'il compte me traiter comme une petite chose fragile qui a besoin d'être sauvée. S'il croit qu'il a le pouvoir avec sa carte bancaire, il peut se mettre son chéquier dans le… nez. Enfin, c'est aussi – et surtout – parce que j'ai tendance à prendre le menu trois plats au restaurant… Alors comme ça, je suis sûre qu'il ne tire pas la tronche quand je commanderai mon camembert rôti en entrée, mon plat de lasagnes et mon moelleux-au-chocolat-chantilly-supplément-muffin-myrilles en dessert. Bah quoi ? On va au restau ou on n'y va pas, hein.

3. Le snack

Pour un premier rencard, je préfère miser sur un petit bar où grignoter quelques tapas plutôt qu'un vrai restau avec entrée et plat qui dure des plombes. Parce que comme ça, si le zozo est un goujat ou qu'il est chiant comme la pluie, je peux toujours écourter ! Alors comme ça sera planche de charcuterie et fromage avec un verre de vin, je me la joue royale et c'est moi qui offre. Et avec un peu de chance, c'est lui qui payera la prochaine sortie, alors autant lui laisser le restau. Payer, oui. Mais payer intelligemment, c'est mieux.

 

4. Le macho

Un rencard, c'est bien connu, c'est quitte ou double. Alors quand je me coltine le mauvais lot, c'est vraiment pas de bol… Mais pour lui non plus, parce qu'il est hors de question que je lui paye son dîner ! Alors évidemment que je le laisse régler la note, parce que c'est un gros lourdingue et qu'il me doit bien ça. Pour m'avoir fait endurer sa connerie machiste pendant toute une soirée. Et pour avoir pris DEUX desserts. Non, mais.

5. Le bingo

Ce Gugus', il me plaît beaucoup. Vraiment beaucoup. Alors autant le mettre en confiance tout de suite et lui montrer mon côté grand seigneur en payant le restau. OUI, même si on a sifflé deux bouteilles de pinard et repris quatre apéritifs. Comme ça, il ne pourra qu'apprécier mon côté « partage-des-tâches » (ou en tout cas, du budget), ce qui devrait l'encourager à proposer une « prochaine fois »… BINGO !

 

AP

Crédit Photo / Pinterest