Ce que j'ai JETÉ à la POUBELLE en devenant MAMAN

Devenir maman, c'est voir avec soulagement les 9 mois d'une grossesse se terminer (adieuuuu, énorme bidon et pieds gonflés) et accueillir un mini-troll constamment affamé mais extrêmement photogénique.

Mais c'est aussi – et surtout – faire une croix sur ses nuits de 8 heures, ses grasses matinées, ses sorties du samedi et bieeeen d'autres choses encore.

1. Ma dignité

La première fois que j'ai entendu mon petit mioche chéri hurler "mamaaaaan j'ai fait cacaaaaa" depuis les toilettes de l'appartement, je suis restée figée sur place. Que faire ? Prétendre une surdité soudaine ? Compter sur le troll pour apprendre en un instant comment passer du stade de petit morveux dégoûtant à celui de super être à la propreté parfaite ? Ou carrément envoyer Gustave au charbon pour éviter à tout prix de me retrouver nez à nez avec un popotin crotté ?

Je n'ai pas eu le choix longtemps, la petite chose commençait à s'impatienter et j'ai eu des sueurs froides en l'imaginant débarquer dans le salon le pantalon sur les chevilles… J'ai préféré faire une croix sur ma dignité et aller – un peu à reculons – à son secours.

2. Mes boots en daim

Avant la naissance de la chair de ma chair, j'avais déjà une collection de boots plus qu'impressionnante. Elles étaient un peu comme mes précieux enfants, je les choyais, les nettoyais, les chouchoutais, il m'arrivait même d'ouvrir le placard pour leur faire un petit coucou, juste comme ça.

Mais un jour, en rentrant de promenade avec mini Gugus, le DRAME s'est produit…. Je venais de lui donner sa compote et son petit biscuit pour le goûter, il avait même mangé un peu de sable pour faire bonne mesure, le bougre. Et bien entendu, il n'a rien trouvé de mieux que de lâcher un magnifique petit hoquet-vomito SUR MES BOOTS. Le soir, j'ai versé ma petite larme sur leur boîte et je suis allée les enterrer dans le jardin.

3. Mon unique rouge Dior

Cette perte-là a été particulièrement difficile à encaisser. Sans être une addict à 250 produits de beauté, je dois dire que j'aime quand même les belles choses et qu'il n'y a pas de mal à se faire plaisir de temps en temps ! Alors le jour où j'ai trouvé THE nuance de rouge parfaite pour me faire une bouche de rêve, je n'ai pas hésité une seule seconde…

Hélas, mini Gustave a vite compris comment marchaient les petites Knackis qui lui servent de jambes et il en a profité pour aller gambader dans mon dressing. Il a trouvé le tiroir à makeup et a adoré barbouiller l'intégralité du miroir avec mon bâton de rouge. Vraiment adoré.

4. Ma belle déco

Avant, dans notre appart, la déco était plutôt hygge. Zen, danoise, douce et cocooning, bref, on se sentait un peu comme chez Maisons du Monde.

Avec l'arrivée du petit mioche, les choses ont légèrement dégénéré et j'ai dû revoir un peu mes plans de décoratrice d'intérieur. Adieuuuu les bougies, les bibelots délicats et les grands vases fragiles avec eucalyptus séché. Bonjouuuur le tapis Hello Kitty, les étagères « pratiques » et les protège-coins-angles-trucs pointus pour éviter que mini Gugus (aussi maladroit que son géniteur) ne se fracasse la pastèque à cause d'un dérapage mal maîtrisé...

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest