ENCEINTE au bureau : les MEILLEURES astuces d'une mère prête à POPER !

Être enceinte et bosser, ça veut aussi dire se trimballer un énorme ventre rebondi pendant au moins 6 mois et subir les attaques de certaines collègues qui pensent qu'ils ont le droit d'entrer en contact physique avec moi sous prétexte qu'il y a un fœtus entre nous.

Alors pour survivre à cette jungle et ne pas me sentir comme une biche splendide dans un enclos de gorilles, j'ai mes petites astuces.

1. Les snacks

Il m'en faut partout et tout le temps. Impensable de passer une journée sans avoir de quoi grignoter à portée de main. Alors j'en ai sur le bureau, dans le caisson, sous le clavier, derrière l'écran, sur les étagères de mes collègues, derrière le lavabo, dans un coin de l'ascenseur. Le but étant de ne jamais me retrouver à court de nourriture parce que sinon…

Enfin, je vous épargne ça, mais sachez qu'il ne faut JAMAIS séparer une femme enceinte de denrées alimentaires. Jamais.

2. Le repose-pieds maison

Comme je ne bosse pas dans une énorme boîte ultra focus sur le confort ultime de ses employés (une boîte classique, donc), il a fallu que je fabrique mon confort moi-même. Alors la bonbonne d'eau, le carton de papier pour l'imprimante, les vieux classeurs, tout y est passé pour que mes pieds puissent être surélevés et que je me sente ENFIN presque comme à la maison.

3. La cale à ventre

Quand on est enceinte, rien n'est plus flippant que l'idée de se cogner le ventre contre n'importe quoi – ou qui. Au bureau, je prends le temps tous les matins de m'attacher autour du bidon un charmant foulard tout doux. Pas pour me faire un style de maman un peu babos approximative, mais plutôt pour éviter de jouer aux autos-tamponneuses quand j'avance rageusement ma chaise après avoir essuyé une remarque mi-assassine mi-hypocrite de Sylvie, de la compta.

4. La stratégie des toilettes

Pour ne pas me taper un marathon dès j'ai envie d'y aller, j'ai demandé un déménagement beauuuucoup plus près des WC. Après tout, avoir un mini-troll qui grandit en moi, c'est bien pratique quand j'ai besoin de quelque chose d'un peu étrange.

Et pour me réserver un WC toute la journée, je mets un petit écriteau sur la porte d'une des cabines, pour faire croire qu'ils sont en panne. Comme ça, hop, je sais que je peux y filer dès que j'ai besoin en toute tranquillité.

5. La feinte parfaite

Mais mon plus grand plaisir coupable, c'est surtout de simuler une petite contraction dès que j'ai besoin d'obtenir quelque chose. Quand il y a trop de monde devant l'ascenseur et que je veux absolument descendre déjeuner, bim, j'écarte la foule avec mon ventre magique et je peux tranquillement filer acheter une énorme plâtrée de pâtes chez l'italien du coin.

 

Après tout, je vais passer 9 mois à faire grandir un mini alien à l'intérieur de moi, il faut bien que j'y trouve deux ou trois avantages…

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest