J'ai remis de l'ORDRE dans mon CÉLIBAT

Il faut dire qu’en ce moment, c’est un peu foutraque dans ma vie de célibataire…

Alors histoire de reprendre un peu les choses en main, j’ai décidé de remettre de l’ordre.

Et je commence MAINTENANT, NOW !

 

1. Le plan sexe

J’ai commencé par arrêter d’appeler le plan "fesses-de-secours"… Oui, ce lourdingue qui ne se souvient jamais de mon prénom mais qui rapplique dès qu’il a le slip qui le démange. Bon, c’est sûr que dit comme ça, j’aurais du le lourder depuis un bail, sauf que c’est vrai qu’il était plutôt pratique pour les soirs de déprime que je n’avais pas envie de passer seule. Mais ça, c’était AVANT. 

 

2. Les applis de rencontre

J’ai aussi désinstallé toutes les applications de rencontre que j’avais sur mon iPhone. Déjà, parce que ça me bouffait toute la place et que j’avais du supprimer Candy Crush. Et aussi parce que, quand je regarde mon projet de vie, je n’ai pas spécialement prévu d’épouser un psychopathe aux fantasmes bizarroïdes NI un bodybuildé qui se prend en photo dans l’ascenseur. Alors je passe mon chemin.

 

3. Les sorties

J’ai recommencé à me faire des cinés et des balades toute seule. OUI, c’est légal et NON ce n’est pas une maladie. Et j’ai même (re)découvert que ça faisait un bien fou de prendre du temps pour soi et de profiter de ne pas parler. Il faut dire que j’ai aussi compris que rester dans mon canapé devant Netflix ne constituait pas spécialement la meilleure chance de rencontrer de nouvelles personnes. Et que le seul homme qui frapperait à cette porte, c’est le livreur de sushis.

 

4. Les dîners organisés

J’ai arrêté de systématiquement refuser tous les dîners organisés par mes couples d’amis. Parce que, après tout, on ne sait jamais quelle pépite ils pourraient m’inviter. Et que même si ça foire, c’est toujours du pinard gratos ET une bonne tranche de rigolade. Donc tout bénéf’, quoi.

5. La liste de critères

J’ai mis de côté ma liste de critères plus ou moins réalistes. Bah oui, il ne faut pas déconner : tomber sur le sosie d’Ashton Kutcher, c’est un poil utopiste et en plus, si ça se trouve, il ne sait même pas cuisiner ! Autant trouver le mien, d’Ashton. L'autre est déjà pris de toute façon, hein.

 

AP

Crédit Photo / Pinterest