Que faire de ses CADEAUX POURRIS

Noël est passé, j'ai avalé des quantités astronomiques de dinde, de gratin dauphinois et de saumon fumé (sur blinis, bien évidemment) et je me suis frottée à l'exercice familial le plus difficile qui soit : l'ouverture des cadeaux.

Comme tous les ans, j'ai eu mon lot de cadeaux merdiques et totalement inutiles, un ramassis d'objets nazes que je me suis résignée à revendre ou à jeter à peine arrivée chez moi…

Mais au lieu de remplir ma poubelle, j'ai plutôt décidé de me creuser le citron pour leur trouver une toute nouvelle utilité !

1. La guirlande vieillotte

Pffff, il y en a quand même certains qui vivent sur une autre planète, hein.

Ma tante Jaja, par exemple, qui n'a rien trouvé de mieux à m'offrir pour Noël qu'une série de napperons hideux qui puent la naphtaline. Bon. Bah je vais m'armer de mes ciseaux chéris pour en faire une petite guirlande à accrocher autour de mes jolies plantes vertes !

2. Le sac recyclé

Au rayon des cadeaux hideux et bien pourris cette année, je peux aussi citer le cabas en similicuir résolument moche que m'a dégoté le père de mon cher Gustave.

D'habitude, il a du goût, mais là, il a certainement dérapé un peu, ce qui explique que je me retrouve avec cette chose atroce qui brille autant que ma peau après une séance de cardio. Voyons voir… Moi qui manque tout le temps de sac pour aller récupérer mes légumes à l'AMAP, je vais le tester dès la semaine prochaine, tiens !

3. Le cadeau refourgué

Sous le sapin m'attendait aussi un kit pour faire des mugcakes aux bonbons. Moi qui ne mange jamais de sucre, j'ai été absolument ravie…

bon, l'anniversaire de mon petit cousin de 8 ans tombant dans deux semaines, je vais me faire un malin plaisir de lui refourguer ce merveilleux objet pour rendre sa mère complètement chèvre.

4. Le vase divin

Comme Gustave était avec moi cette année (pour la première fois), certaines personnes se sont senties obligées de nous offrir un cadeau commun.

Voilà comment on s'est retrouvés avec une énorme carafe en cristal pour le vin. Lourde comme un gosse de 12 ans. Donc pour éviter le tour de rein à chaque fois qu'on fera un apéro, je vais plutôt la remplir de branches d'eucalyptus séché pour en faire un vase.

5. Le chat pourri gâté

Ma chère cousine Soso vient de se lancer dans la couture. Et cette année, elle a placé sous le sapin ses petites réalisations, histoire de nous monter son talent.

Mais le sac en molleton grisâtre qu'on a récupéré n'est pas vraiment une réussite… Alors je vais y faire un petit trou aux ciseaux et hop, ce sera une petite niche parfaite pour monsieur Moustache, près du radiateur du salon.

6. Le rangement malin

Mémé Paulette, elle, n'a rien trouvé de mieux que de me refiler un lot de boîtes, moches, vieillottes et surtout beaucoup trop nombreuses…

Mais quand j'ai vu l'état de mes tiroirs, je me suis dit qu'elles seraient parfaites pour les réorganiser, tiens ! Hop, là, les couverts vont enfin arrêter de se mélanger comme ça. Et puis s'il m'en reste une petite dernière, ce sera une maison parfaite pour mes vernis qui se baladent dans toute la salle de bains !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest