J'ai vécu les PIRES situations au BUREAU

Au boulot, j'ai tendance à me sentir un peu comme chez moi. Quatre mugs différents, des plantes partout, mes petits feutres de couleur qui s'étalent partout, bref, il me faut un petit cocon pour être bien.

Mais certains ne comprennent pas ce besoin de bien-être et n'ont absolument aucun respect pour la chose.

Ce qui donne parfois lieu à des situations que j'aurais préféré ne jamais vivre...

1. Le repas de l'angoisse

Tranquillement installée avec ma collègue Juju, je taille un costard au boss qui n'a toujours pas compris qu'il fallait se laver les mains en sortant des toilettes mais aussi dire bonjour à ses employés quand il les croise dans l'escalier.

Bien entendu, c'est le moment qu'il choisit pour rappliquer et s'asseoir à côté de nous pour tailler une petite bavette sur fond de « alors, les filles, tout roule ? » comme s'il avait lu le parfait manuel du beauf en se levant ce matin.

2. Le quiproquo total

En plein discussion avec le beau gosse du cinquième, j'essaie subtilement de lui faire comprendre que je prendrais bien un café avec lui un de ces jours… Mais pas ici.

Sauf qu'il ne saisit pas DU TOUT de qui je parle et s'imagine tout de suite que je craque pour son collègue blondinet du même étage. Le temps que je réagisse, voilà qu'il est déjà parti le chercher pour me le présenter...

3. La rencontre de l'ascenseur

Les lundi matins sont parfois très difficiles. Alors quand je croise la big boss de la boîte et que j'ai encore la trace de l'oreiller sur la joue, je ne sais pas exactement comment réagir.

Elle qui ne m'adresse jamais la parole décide ce matin-là, précisément, de me demander comment se porte le méga dossier sur lequel je bosse depuis des semaines et des semaines. Et moi, émue, stressée, gênée, que sais-je, je lui réponds un magnifique « ah euh oui hein huhu eh… Bien. »

4. Les WC de l'enfer

Aller aux toilettes du bureau, c'est prendre le risque de vivre un moment gênant à chaque fois. Et cette fois-ci, je n'y ai pas coupé : je suis tombée sur LE bavard de la boîte.

Il est entré juste après moi. J'avais la main sur la poignée de la porte pour aller faire mes petites histoires mais ça ne l'a pas arrêté. Bien au contraire. Il a décidé que c'était le moment idéal pour entamer une conversation à laquelle j'ai voulu couper court en entrant dans la cabine… Je vous laisse deviner si ça a fonctionné ou non.

5. La surdité malvenue

Mon collègue Jojo est trèèèès sympa. C'est une crème, toujours le premier à payer des cafés, à amener des croissants et à faire de petites blagues pour détendre l'atmosphère.

Mais dès qu'il pose son casque sur ses oreilles, c'est fini. Il devient sourd. Totalement. Un peu comme si on l'avait mis dans un caisson hermétique et qu'il lui était impossible d'entendre quoi que ce soit. Du coup, je me retrouve à gesticuler derrière son écran, à attendre qu'il lève la tête et me libère de mon ridicule battement de bras.

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest