Comment savoir si mon SOMMEIL est BON ?

Se fourrer sous la couette reste – sans aucun doute – le meilleur moment de ma journée.

Je n'aime rien de plus que la sensation d'un oreiller sous ma tête et d'un groooos édredon qui me tient les pieds au chaud pendant toute la nuit.

Mais mon sommeil, lui, joue un peu avec mes nerfs et me fait passer des nuitées… Pas toujours aussi merveilleuses que je le voudrais.

1. La nuit faussement réparatrice

Il y a ces nuits où je décide de dormir beauuuucoup parce que je ne bosse pas le lendemain. Sauf que je suis extrêmement paradoxale, alors je préfère me coucher très tard et faire une belle grasse mat' pour profiter quand même de ma soirée…

Forcément, après 10 heures de sommeil, je suis ultra énervée de constater que je baille toutes les cinq minutes et que mon énergie est plus que nulle. Pour contrer ça, la prochaine fois, je serai beaucoup plus attentive à mes yeux qui se ferment tous seuls devant mon deuxième téléfilm de Noël, quitte à me lever plus tôt pour le finir le lendemain !

2. Les trous de dodo

Pétrie de bonnes résolutions, il y a toujours un moment de la semaine où je décide de me coucher super tôt, comme une petite poule, histoire de faire une vraie grosse nuit et de péter la forme demain.

Dans la réalité, je me couche tôt, certes, mais je passe la nuit à me réveiller en sursaut et à faire des mini-insomnies sans savoir comment me rendormir. Bonjour la tronche de zombie le lendemain ! Au lieu de regarder l'heure à chaque fois et de m'énerver toute seule, j'apprends à me reeeelaxer. Bras tendus le long du corps, je respire doucement, yeux fermés, bouche entrouverte. Ensuite, je passe en revue toutes les parties de mon corps, une par une, en les relâchant bien et… Zzzzzz...

3. Le smartphone fourbe

Quand la température frise le zéro dehors, je suis ravie de me mettre sous la couette avant 22 heures, quitte à me faire traiter de mémé par mon Gustave. Là, au lieu de me coucher directement, je passe un bon moment à regarder des stories Instagram, des vidéos sur YouTube, des posts sur Facebook, …

Après, quand Charmant me rejoint, je me sens comme une pile, j'ai envie de lancer un débat sur l'origine du monde et de ne surtout pas lâcher mon téléphone puisqu'il a toutes les réponses !

Mauvaise habitude à perdre touuuut de suite. La lumière qu'il produit ralentit la production de la mélatonine (l'hormone du sommeil) et m'empêche donc de m'endormir. En plus, il pourrit la qualité de mon sommeil. Alors dorénavant, plus de téléphone avant le dodo, je prendrais plutôt un bon bouquin.

4. La mini nuit

Parfois, au boulot, je suis tellement dans le rush que je ramène des trucs à faire à la maison. Pas le choix, sinon mon boss me poursuit même dans mes rêves et je culpabilise de ne pas être restée bosser jusqu'à 3 heures du mat'…

Et après une nuit de 4 heures, je me surprend à être en pleine forme, totalement opérationnelle, pas du tout fatiguée, bref, j'en viendrais presque à me demander pourquoi on s'emmerde à dormir autant. Mais vers midi, je commence à me sentir énervée, angoissée, crevée, et à bailler toutes les 8 minutes, ce qui est certainement lié à ma micro nuit… Que je vais m'empresser de rattraper en dormant beauuuucoup ce soir.

5. Le rattrapage malheureux

Le samedi soir, je suis généralement sur les rotules, ce qui explique que j'invente toujours des excuses pour ne pas sortir de chez moi et pouvoir regarder Danse avec les Stars en toute tranquillité. Du coup, je fais une grosse nuit et je ne sors pas du lit avant la fin de la matinée le dimanche.

Même si je suis réveillée avant 10 heures, je reste sous la couette et je me rendors par petites tranches, comme ça, en espérant rattraper le sommeil que j'ai en retard depuis lundi. Ce qui est une trèèèès mauvaise idée, puisque cette trop longue période d'inactivité est nocive pour mon corps. Mieux vaut mettre un réveil quand même et filer faire des étirements pour attaquer la journée en douceur.

 

Et pour enfin savoir quelle est la durée idéale de mon sommeil et passer des nuits de reine, je me suis laissée tenter par l'appli Sleep Time Alarm Clock qui analyse mes phases de dodo et SAIT précisément quand me réveiller pour que je ne sois plus d'une humeur de dogue !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest