JOB : souvenez-vous des MOIS STAGIAIRE (oui vous faisiez ça !)

Aaaaah les années où l’on galérait pour trouver un stage, où on se disait que ça allait peut-être être le poste de notre vie et puis non… Ils prenaient un autre stagiaire à la fin de notre période de stage…

Aujourd’hui, vous arrivez au boulot en basket avec votre pull de la veille et n’en avait fichtrement rien à faire. Vous tutoyez votre boss et demandez tout haut à votre collègue si elle n’a pas un tampon.

Vous avez bien changé, rappelez-vous…

1. Le téléphone portable

Stagiaire, vous envoyez un texto à votre amoureux pour lui dire : « Je suis dans l’ascenseur, je range mon téléphone je ne pourrai répondre qu’à la pause déj’.

Aujourd’hui vous avez le téléphone devant votre ordi et envoyez à peu près autant de textos que vous n’abattez de boulot. Quoi ? sinon à quel moment je contacte mes grands-parents ?!

2. La musique

Stagiaire, vous mettiez très longtemps à oser sortir vos écouteurs pour écouter un peu de musique en triant les tableaux Excel de votre boss… « Est-ce qu’ils vont me virer si je j’écoute de la musique ? » Au bout de trois mois vous osiez sortir un écouteur mais ne mettiez qu’une oreille « au cas où on m’appellerait ».

Aujourd’hui vous avez votre gros casque Bose sur les oreilles avec le dernier Muse à fond les ballons, bougez la tête en rythme et demandez à ce qu’on ne vous dérange pas pendant trente minutes. Une Urgence ? Bah on vous fera des grands signes.

3. Le déjeuner

Stagiaire, vous ne saviez pas trop si vous aviez le droit de profiter de la cantine, de manger à votre bureau comme les autres ou de demander des tickets resto… Alors vous filiez au parc vous les cailler en mangeant votre salade Monoprix. Bon, vous appeliez aussi Monsieur Barbiche pour vous remonter le moral.

Aujourd’hui ? Vous descendez à 10h chercher un croissant, puis à 10h30 prendre un café puis vous déballez votre choucroute de la mer sur vote bureau en en foutant un peu partout… « Ouais ça pue désolée c’est moi ! »

4. Les horaires

Stagiaires, vous aviez fini votre travail à l’heure mais n’osiez pas partir… Vous attendiez que votre chef vous sorte son : « Ah oh fiou ! Je suis débordée je t’avais oubliée ! Tu peux y aller hein, dors pas là ! » OOOooooouf. Vous couriez rejoindre vos amis qui vous attendaient depuis une heure pour boire une pinte salvatrice et pester contre ces « connards de salariés qui font le même travail que vous et sont payés douze fois plus. »

Aujourd’hui ? Bah vous avez un dîner ce soir alors le temps de repasser chez vous vous changer, il faut que vous décolliez un quart d’heure plus tôt… Ah merde ! Vous avez oublié la stagiaire !

Oui, vous êtes passée du côté obscur de la force… 

5. La prime

Stagiaire, vous vous estimiez heureuse d’avoir eu quelques tickets resto et capsules de café offerts gracieusement. Vous continuiez de sourire sympathiquement pour que, sait-on jamais, passée la crise, ils pensent à vous…

Aujourd’hui, vous boudez sur votre prime de Noël que vous jugez bien trop faible et menacez de vous barrer de la boîte si les choses ne changent pas rapidement !

Ahlala, c’est loin, et c’est bon.

 

LP.

Crédit Photo / Pinterest