AMOUREUSE : quand il est MALADE, vous faites CA !

Ohoh… Notre petit habitant hirsute est tout pourri ce matin. Le pauvre chéri, il tousse, il a mal à la gorge, il est fiévreux, il souuuuuuuuuffre le martyre.

Bon. Il exagère aussi pas mal. Mais comme vous l’aimez plus que tout, vous devenez la parfaite infirmière, prête à lui faire gober un cocktail gingembre-thé-vert-curcuma-citron et à lui appliquer des compresses fraiches pendant que vous lui préparez une soupe.

Incapable de tant de soin pour vous-même, vous devenez une héroïne pour sauver le mâle du mal, chapeau.

1. Le diagnostique

Il tremblote, il gémit, il est tout flapi… Bim, vous dégainez votre maîtrise de Grey-s Anatomy et commencez à le questionner : tu as mal où ? Tu es pris au niveau des poumons ? Toux sèche ? Diarrhée ?

Le diagnostic est posé : c’est une grosse angine qui pourrait bien virer en bronchite…

La Capitaine Barbichette est inquiet, il pense qu’il va mourir, il s’avachit dans le canapé en gémissant et en ne répondant que par des petits bruits. « Bouge pas mon Johnny je file à la pharmacie ! »

2. Le shopping de survie

Ça y est, vous avez enfilé votre cape de Super-Nurse et filez commander la totale pour sauver votre bien-aimé : propolis, huile essentielle de Ravintsara, clémentines, citrons, Doliprane, miel…

Vous revenez, haletante et transpirante, retrouver la chose masculine qui est baugée dans le canapé comme un panda comateux.

3. La béquée

Allez, avale : « C’est pôôôôô boooon », « Mais oui mais ça va te faire du bien… »

Pas facile de lui faire avaler ses médicaments, le mâle souffreteux devient vite un enfant de trois ans capricieux… Alors comme avec un chat, on lui donne le comprimé dans une Vache qui Rit et on lui fait du sirop de grenadine pour passer le goût.

Légère rémission, il file se doucher (ouf !)

4. L’habillage

Bon, après s’être endormi dans son bain, il revient s’avachir à moitié à poil sur le canapé… Merde, le livreur va passer et il ne faudrait pas qu’il croit que vous l’invitez à une partie à trois.

Vous lui sortez donc ses petits vêtements préférés (le t-shirt XXL Iron Maiden de quand il avait 14 ans et ce pantalon aux contours flous…)

Déjà qu’habiller un bébé de deux kilos c’est pas simple, mais alors un bébé de 70… C’est très sport.

[SAUT_PAGE] 

5. Le réveil nocturne

Vient la nuit. Vous avez réussi à traîner votre petite larve malade dans le lit… Vous vous endormez péniblement mais votre âme de Super-Nurse continue de veiller…

Au moindre soubresaut vous vous réveillez pour lui apporter eau, Doliprane, sirop…

Ah non en fait il a juste bougé… Bon maintenant vous n’arrivez plus à vous rendormir car vous écoutez sa respiration malade et vous demandez s’il va mourir… Le matin, vous partez au boulot dans le pâté plus que jamais.

6. Le texto infirmier

Dans la journée vous le mitraillez de SMS à heure régulière (c’est-à-dire les heures de prise de médoc’) : « Tu as bien pris ton gingembre ? Et la fièvre ? Ça baisse ? »

Vous vous arrangez pour rentrer au plus tôt pour lui donner sa soupe du soir (il n’arrive pas à se faire à manger seul.)

7. Le rassurement maternel

Bien sûr, pour la patience légendaire de Monsieur, la maladie « c’est kroooo lonnng ». Du coup il déprime au bout du deuxième jour de grisou.

Super-Nurse devient alors Super-Maman et vous le rassurez, lui dites que touuuuuut est normal, qu’il est dans sa phase la plus basse de la maladie, et que ça ne peut qu’aller mieux les jours à venir…

Et puis vous lui redonnez un carré de chocolat blanc (il dit qu’il n’y a que ça qui passe…)

8. La victoire du chirurgien

Tintintinnnnnnn. Qui est levé de bonne heure ce matin le café à la main : Super-Zozo OUI ! Ça y est, il a combattu, il se sent mieux !

Il sourit sereinement, et vous dit tout à fait dignement : « Ouais ça va carrément mieux c’était rien du tout… »

Bon, vous avez envie de le traiter de petite saloperie mais préférez faire une tour de salon en courant (dans votre tête) pour savourer la victoire sur le mal.

Ah, vous avez mal à la gorge… Oh non, le mâle vous a refilé sa crève.

 

Léa Philippe

 

Crédit Photo / Pinterest