RÉUNION CULOTTÉE : Parce qu’il aime les filles culottées…

Quoi ? On ne va pas se mentir… On a toutes envie de séduire qui nous enchante… Alors pourquoi ne pas se partager nos petites astuces culottées ?

Un sourire par-ci, une épaule dévoilée par-là, une culotte enchanteresse... Oops, il est déjà dans notre lit !

Ni vulgaire, ni soumis, voici le petit guide de la séduction culottée… 

1. L’œil taquin tu auras

Non les hommes ne sont pas forcément rivés sur vos seins ! Parce qu’il suffit de les scotcher avec un regard plein de promesses pour qu’ils tombent raides comme des petits poulpes morts !

Alors on travaille son regard intense : ombrez-le de fard brun et de mascara, habituez-vous à regarder les gens droit dans les yeux et n’hésitez pas, face au zozo, à esquisser un brin de sourire taquin…

Eh bah voilà, il est à terre, et il bave en plus !

2. Le sous-vêtement parfait tu trouveras

Pas la peine d’en faire des tonnes côté lingerie : la simplicité est votre allié. Par contre, il faut savoir bien la choisir. Coton de belle qualité, dentelle délicate, forme idéale à votre morphologie… Vous n’allez pas vous en sortir avec votre élastique mou et votre coton devenu beigeasse !

On opte pour un soutien-gorge qui met en valeur votre poitrine (attention, on n’a pas dit « qui grossit », ça c’est moche) et pour une culotte au service de vos fesses. Ça veut dire, ni trop serrée (nous ne sommes pas des rôtis) ni trop large (ne cachez pas vos fesses dans une culotte géante voyons !)

Une fois que l’on a trouvé sa forme, son confort et sa dose de séduction, on peut se déshabiller sans crainte…

Seul danger : le voir rester bloqué, l’air hébété sur votre petite culotte… Pas de panique, il devrait retrouver ses esprits dès que vous l’aurez enlevée !

3. Une dose d’humour tu avaleras

Eh oui, parce que c’est bien gentil d’être toute jolie, mais ça ne fait pas tout ! Une jolie fille dans un cerveau creux fait simplement l’effet d’une jolie paire de pectoraux sur un mental d’abrutis : c’est mou, c’est marrant deux minutes mais ça devient vite super chiant.

Alors on adopte l’attitude un poil je-m’en-foutiste qui vous va si bien. Vous voir vous vautrer sur le tapis en pleine partie de billard ou éclater de rire comme une otarie le séduira bien plus que si vous restez plantée sur votre chaise à faire des sourires de princesse gnangnan.

De la vie, de l’accident, de la boulette, de la blague ! C’est comme ça qu’il vous aimera.

4. Au contact tu iras

Passons aux choses sérieuses… Le toucher ! Et oui, il va devenir une petite chose qui vous appartient à partir du moment où vous poserez les mains sur lui.

Bien sûr, allez-y crescendo… Il ne s’agit pas de saluer son entre-jambe avant même de lui avoir fait la bise. Posez plutôt votre main sur la sienne en le regardant droit dans les yeux lors d’un dîner. Il sera tout chose le chaton.

Ensuite, si la moutarde prend, il n’y a plus qu’à la lui faire monter au nez…

5. La surprise tu chériras

Prévoir, c’est nul (bon OK, sauf prévoir ses vacances, ça c’est attrayant) mais se dire que tous les lundi c’est ravioli et tous les jeudi c’est partie de jambes au lit… C’est gonflant, et pas très excitant.

Alors on reste aussi alerte qu’un petit renard futé et on s’apprête à sauter sur notre poule au moment où elle s’y attend le moins ! Cuisine, salon, salle de bain… Vous verrez, chaque pièce a son recoin impertinent…

 

Comme vous !

 

LP.