COMMENT se mettre au SPORT quand on ne SAIT PAS faire de SPORT ?

Se mettre au sport, avoir un corps de sirène, se sentir tonique et ferme… Mais carrément ! On est super motivée ! Le problème c’est qu’on ne sait strictement pas comment s’y mettre.

On a toujours été assez nulle d’ailleurs. Au collège, on connaissait toutes les planques derrière le gymnase pour ne pas faire le cross de fin d’année… On s’est inventée toutes les maladies du monde pour ne pas aller au sport le mercredi et on avait nos règles quatre fois par semaine pour ne pas aller à la piscine…

Et aujourd’hui on est paumée : comment faire pour se mettre au sport quand on ne sait pas ?

1. Eliminez ce qui ne vous ressemble pas

Vous pensez que la boxe doit être cool ? Que le rafting doit donner un côté sauvageon ? Vous avez peur de l’eau et hurlez lorsqu’on vous tapote sur l’épaule… Oubliez boxe et flotte.

Sport collectif ? Ou sport individuel ? Si vous ne supportez pas de partager votre part de gâteau et que « jouer perso » a été votre fort toute votre scolarité, misez plutôt sur de l’individuel… Personne ne vous emmerdera parce que vous n’avez pas tenu assez longtemps votre posture de yoga.

2. Commencez l’air de rien

N’allez pas directement à la salle de sport alors que cela fait quinze ans que vous n’avez pas trottiné. Vous risquez d’avoir l’impression de mourir et abandonnerez immédiatement.

On commence mollo, on se met en condition, on pense « Je suis une winneuse » et on dynamise son corps : escaliers, marche à pied, auto-motivation pour se bouger de son canapé, alimentation saine. Allez, notre corps va devenir une machine « healthy » !

3. Intensifiez le rythme tranquillement

Vous prenez davantage votre vélo, vous sortez une station de métro avant, vous n’avez plus peur de marcher plus de vingt minutes : parfait, votre corps de sirène n’est pas loin !

A présent faites (attention ça fait toujours un peu sursauter)… de la gym ! On se cale une série d’abdos-fessiers le matin ou le soir quitte à se lever un peu plus tôt pour les faire. On note dans son planning : rendez-vous corps de rêve et on s’y tient !

Dès deux semaines, vous sentirez le mieux (c’est-à-dire le « moins mou ») en vous.

4. Passez en mode sérieux

Ça y est vous avez doucement apprivoisé le sport, vous êtes mûre pour dépenser des sous là-dedans (eh oui, avant vous trouviez ça totalement aberrant.)

Alors vous pouvez faire un sport que vous aimez « pour le plaisir » (ça fait encore un peu drôle de le dire). Besoin de calme, de sérénité et d’un corps qui se façonne tout en douceur : le yoga sera votre allié.

Envie de se défouler et de rencontrer des gens : misez sur les sports collectifs.

Besoin d’exercices ciblés et variés : la salle de sport est à vous !

5. Ca y est, vous pouvez vous la péter 

Vous êtes quasi passée professionnelle du sport, vous pouvez à présent récolter les lauriers : « Ce soir ? Ah désolée je peux pas je vais à la salle ». On vous voit déjà frémir de bonheur à l’idée de dire ça.

« Ma prof de yoga m’a conseillé de… » Non vraiment, vous êtes une « healthy personne », c’est trop chic.

Bien dans votre peau et dans votre corps, vous pouvez maintenant être fière de vous et de vos réussites sportives !

 

Ça se fête ! Apéro ?

 

LP. 

Crédit Photo / Pinterest