PÉNIS : j'ai DÉCOUVERT comment il marche VRAIMENT !

Le joujou de Zozo, on l'aime de tout notre cœur !

Mais pas facile de savoir vraiment comment elle marche, la bête…

On a ENFIN compris ! 

1. L'érection, c'est dans la tête

Non, on ne vous dit pas que c'est un mirage… Mais plutôt un MIRACLE physiologique ! L'érection est commandée par le cerveau : eh non, ce n'est pas Guillaume-Le-Conquérant qui décide. Mais bien la petite caboche de Zozo ! L'excitation, visuelle ou physique, réveille le cerveau qui va commander le sang d'affluer vers les organes génitaux. Résultat : le pénis se remplit de sang (pour le glamour, on repassera), gonfle et devient tout dur. Oh la voilà, la belle érection ! Mais alors, ça voudrait dire qu'en fait, les hommes ne réfléchissent PAS avec leur sexe ?? 

 

2. Un service trois-pièces

Et vous ne croyez pas si bien dire, parce que le pénis est composé de trois parties, plutôt utiles à connaître pour en faire voir de toutes les couleurs à son Charmant ! On a bien sûr les testicules, ultra sensibles et qu'il vaut mieux manipuler avec précaution… Il y a aussi la verge qui, entre nous, n'est pas la partie sur laquelle s'attarder, car pas la plus sensible ! Et on a en top position le gland, là où tout se passe : partie la plus riche en terminaisons nerveuses, c'est là où vous pouvez mettre toute votre ferveur, mais tout en douceur aussi hein ! Ca serait bête de l'abîmer... 

 

3. La stimulation

Chatouiller un pénis, c'est un peu comme faire des papouilles à son chaton ! Rien de bien compliqué : une fois qu'elle est en érection, vaillante et prête au combat, il lui faut être stimulée pour ne pas retomber comme un ballon dégonflé. Alors on y met les mains, la bouche, les lèvres (celles que vous voulez) et c'est parti pour une douce rêverie ! Chaque homme a un temps d'érection différent, et tout dépend aussi de sa capacité à retarder l'éjaculation. En gros, à vous de jouer pour lui faire tenir le cap !

 

4. L'adaptation à la bête

On a tendance à l'oublier et à se dire qu' « un pénis est un pénis » sauf que NON ! Il y a autant de pénis qu'il y a de sortes de plancton sur terre, c'est dire ! En gros, chaque pénis qui vous passe entre les mains (façon de parler) est unique, et ça c'est classe ! Mais on pense rarement, alors, que chaque pénis ne se chouchoute pas pareil : un pénis circoncis, le gland à l'air pour faire court, sera quand même vachement plus sensible ! Alors pas besoin d'y aller (aussi) frénétiquement qu'avec un pénis « intact », vous risqueriez de lui faire prendre feu !

 

5. Le repos du pénis, c'est l'érection !

SURPRISE ! Si vous pensiez (comme à peu près la totalité de la planète) que la mi-molle était un pénis au repos, eh bien vous vous mettez le doigt dans l’œil ! C'est tout l'inverse : le repos du pénis, c'est quand il est en érection. Pourquoi ? Parce que quand il est mou, c'est que les artères sont contractées en permanence pour retenir l'afflux sanguin en dehors de la verge. Et au moment de l'excitation, et donc du garde-à-vous, les vannes s'ouvrent et laissent  enfin passer le sang qui va gonfler le sexe et le durcir ! Qui l'eût cru que c'est quand il s'érige que le pénis est au plus zen de sa forme ?! 

 

AP

Crédit Photo / Pinterest