Et s'il suffisait d'être MALHEUREUSE pour être HEUREUSE ?

On a beau dire, on est toutes plus ou moins à la recherche du bonheur…

Et si en fait, le secret pour être heureuse, c'était de ne pas l'être à tout prix ?

Décryptage.

 

 

 

1. Accepter ses coups de mou

On ne sait pas d'où vous tenez cela, mais il n'a jamais été prouvé scientifiquement qu'un coup de mou est mauvais pour la santé ! Au contraire : avoir le moral dans les chaussettes – en plus de permettre de lâcher prise le temps d'une soirée – ça permet aussi de mieux rebondir !

Et OUI, des fois on a le droit d'avoir le cafard et de se jeter sur son paquet d'Oreos devant l'intégrale de Sex & The City, parce qu'un coup de mou c'est humain. Mais on garde en tête que si on a passé une journée pourrie, ce n'est pas dramatique, que ça arrive à tout le monde et que ça ne pourra qu'aller mieux demain !

 

 

 

 

2. Ne pas vivre que pour le bonheur

La quête du bonheur, on nous la sert à toutes les sauces. Sauf qu'il ne faut pas oublier qu'elle n'est pas une fin en soi ! C'est comme quand vous cherchez un mec : c'est quand on arrête de chercher que l'on trouve ! Idem quand on a enfin les finances pour aller s'acheter des nouvelles fringues… et qu'on ne trouve rien.

Inutile de passer sa vie à courir après le bonheur : déjà parce que c'est fatiguant et que ça ne sert à rien. Et de deux parce qu'il vaut mieux courir après d'autres facteurs bien plus fun (un Zozo, une promotion, une part de gâteau). Parce que le bonheur c'est surtout des petits plaisirs ! Trop de bonheur tuerait le bonheur !

 

 

 

 

3. Comprendre que la perfection, c'est chiant

A trop vouloir que sa vie soit MERVEILLEUSE, comme dans les films à l'eau de rose, on finit par trouver que l'on a, en fait, un quotidien tout pourri. Sauf que, déjà, dans les films, il y a un scénario et des acteurs. Et vous n'êtes (probablement) pas actrice et vous n'avez (a priori) pas appris de scénario. Donc, on oublie.

Et on préfère vous annoncer tout de suite que TANT MIEUX ! Parce que si votre vie était si « merveilleuse » que dans les films, qu'est-ce que vous vous ennuieriez ! Eh oui, on a beau dire, mais la perfection c'est chiant ! Tellement, que ce sont aussi nos petites baisses de moral qui font qu'on remonte la pente et qu'on est fière et contente de se sentir mieux. Et bim : ça, c'est un moment de bonheur.

 

 

 

 

4. Apprendre à être triste

Pour celles qui sont contentes, toujours contentes, TROP contentes… Lâchez prise ! Aussi bête que cela puisse paraître, la tristesse fait AUSSI partie du bonheur. Bah oui, rappelez-vous vos cours de philo de terminale : sans tristesse, il n'y aurait pas de joie. Donc pas de bonheur.

Il faut garder en tête que les pensées tristes font partie de la vie et sont naturelles. Bon, on ne vous dit évidemment pas de penser à éborgner votre chat parce que vous avez cassé votre vase préféré ! Mais être heureuse, ce n'est pas être sur-contente en permanence. Être heureuse, c'est aussi accepter de ne pas l'être !

 

 

 

 

5. Profiter des moments de joie

Le bonheur, ce n'est pas un état d'esprit ! Le bonheur, ce n'est qu'une succession de petits plaisirs qui nous rendent heureuse. Sauf que, quand on est obnubilées par le fait d'être heureuse on passe souvent à côté de ces petites joies qui sont précisément celles qui rendent heureuse ! Vous suivez ?

En gros, on apprend à lâcher prise et on oublie l'image du bonheur que l'on a suivi toute notre enfance dans « 7 à la Maison ». Parce que la joie, la vraie, c'est d'enlever son soutien-gorge après une journée pourrie, c'est dormir la fenêtre ouverte quand il pleut dehors et c'est aussi regarder un épisode de «Dawson » avec une tartine de Benco. A l'ancienne.

Et ça marche aussi avec une tartine de Nesquick.

 

AP

 

Crédit Photo / Instagram