RÉUNION CULOTTÉE : je ne COMPRENDS RIEN à mon cycle MENSTRUEL, il marche COMMENT ?

Les règles, on en parle mais on ne les comprend pas vraiment…

Pourquoi on a mal au ventre ? Comment se calculent nos règles ? Et à quel moment intervient vraiment l'ovulation ?

Pour y voir plus clair dans notre cycle menstruel une bonne fois pour toutes, on vous dit tout.

 

1. Le cycle menstruel, c'est quoi ?

Les règles, on les subit plus ou moins. Mais en fait, elles ne sont que le haut de l'iceberg ! Le cycle menstruel dans sa totalité, c'est un cycle qui prépare notre corps à une potentielle grossesse. Hormones, ovules, endomètre, tout le monde est sur le pont !

Un cycle menstruel commence le premier jour des règles et finit le premier jour des règles suivantes (qui marquent donc le début d'un nouveau cycle). S'il dure en moyenne 28 jours, il peut durer entre 21 et 36 jours selon les femmes (et selon les mois) !

 

 

2. Je n'ai jamais mes règles le même jour du mois

Pas de panique, vous n'êtes pas un OVNI de la science ! Sachez que chaque femme est différente et que chaque organisme a son propre cycle menstruel, qui peut même changer d'un mois sur l'autre, histoire de simplifier les choses.

Tout dépend de la durée de votre ovulation, qui peut être plus ou moins longue ! Et surtout si vous n'êtes pas sous contraception hormonale, qui a tendance à régler à la lettre le cycle, il est tout à fait normal que vos règles ne tombent pas pile le même jour d'un mois sur l'autre.

 

 

3. Et sous pilule, comment marchent les règles ?

Si vous prenez la pilule, ou tout autre contraception hormonale (stérilet hormonal, anneau, implant), sachez que ce sont de fausses règles que vous avez ! Les règles sont en fait l'expulsion de l'ovule non fécondée et de l'endomètre (paroi de l'utérus) qui s'était préparée pour l'accueil d'un ovule.

Mais les hormones ingérées étant faites pour stopper l'ovulation, il n'y a donc pas d'ovule à expulser en cas de non-ovulation ! De plus, les hormones ralentissent le développement de l'endomètre, d'où les saignements moins importants lorsque l'on est sous pilule. Certaines pilules peuvent même stopper complètement les règles, et il n'y a rien d'anormal à cela.

 

 

4. J'ai des saignements en dehors de mon cycle, c'est quoi ?

Si vous avez des semblants de règles en dehors de l'arrêt de votre plaquette de pilule ou en dehors de votre cycle naturel, il ne sert à rien de s'affoler ! Cela peut être dû à un dosage insuffisant d’œstrogènes en cas de pilule.

Si vous n'êtes pas sous contraceptif hormonal, cela peut simplement être dû à un changement notoire dans votre mode de vie : coup de stress, grosse fatigue, voyage,… Votre gynécologue pourra aussi étudier d'autres possibilités en faisant des examens, en fonction de l'intensité et la régularité de ces saignements inattendus.

 

 

5. Je n'ai pas de règles mais ne suis pas enceinte

Si vous n'avez, au contraire, pas de règles alors que vous n'êtes pas sous contraceptif hormonal, il peut s'agir d'un dérèglement dans vos taux d'hormones. Les causes peuvent être variées : choc psychologique, stress, perte de poids rapide, pratique d'un sport exigeant…

Il peut aussi s'agir de la présence de kystes bénins dans les ovaires, qui bloquent l'ovulation. Mais, même si vous êtes sous contraceptif et que vous avez du retard dans vos règles, on fait quand même un test de grossesse, pour être fixée. Et notez qu'à l'inverse, sous pilule, on peut tomber enceinte tout en continuant d' avoir ses règles (puisqu'elles sont artificielles).

 

 

6. L'endométriose, c'est quoi ?

L'endométriose, on commence enfin à en entendre parler et à la démystifier : non, ce n'est pas une légende, ni une exagération des femmes qui en sont atteintes, mais une vraie maladie chronique. L'endomètre, c'est la paroi de l'utérus qui se développe et s'épaissit pour le préparer à une éventuelle grossesse.

Quand ce tissu endométrial se développe en dehors de l'utérus, il crée des lésions importantes ou des kystes dans les ovaires et tous les organes atteints par ce tissu. L'invasion peut s'étendre à l'appareil génital mais aussi urinaire et digestif et est terriblement douloureuse pour les femmes qui en sont atteintes. Il est donc important de parler à son gynécologue en cas de douleurs menstruelles non négligeables, et ne pas hésiter à réclamer des examens médicaux !

 

AP

 

Crédit Photo / Pinterest