5 ASTUCES pour BIEN se préparer à l'ACCOUCHEMENT

On a beau assister assidument aux cours de préparation à l’accouchement, on ne sait pas trop à quoi s’attendre le fameux jour de la naissance censé être « le plus beau » de notre vie !

Comme on est déjà passée par là (oui, vous pouvez le faire !), on vous donne nos meilleurs trucs pour être fin prête quand bébé se décidera à pointer le bout de son nez.

 

 

 

1. Mission numéro 1 : on déstresse

S’angoisser à l’avance pour la douleur des contractions, l’épisio et les autres joyeusetés de l’accouchement ne vous apportera rien de bon, sinon un stress accru le jour J, ce qui risque de décupler les sensations douloureuses. Votre mot d’ordre à partir de maintenant : zen ! Oui, c’est effrayant d’accoucher quand on ne sait pas à quoi s’attendre, et ce n’est pas une partie de plaisir, mais apprendre à se relaxer permet souvent de faciliter l’accouchement. On peut opter pour la méditation (des applis toutes simples permettent de s’y mettre facilement), la sophrologie (souvent proposée en préparation à l’accouchement)… Et pour le jour J, on se prépare un petit kit spécial cocooning à glisser dans sa valise de maternité : une playlist à se passer en boucle pendant le travail, un brumi pour se rafraîchir le visage, son coussin de grossesse pour être bien calée…

 

 

 

2. On se forge un mental de warrior

On pense aux hommes que la nature a fait bien trop douillets pour supporter les règles tous les mois et la mise au monde d’un bébé, et à toutes ces femmes qui accouchent chaque jour dans des conditions bien plus compliquées que nous, et son se dit que nous aussi, on peut le faire ! Bon, de toute façon, on n’a pas trop le choix, si on veut que ce bébé sorte de nous… On n’oublie pas que le jour de l’accouchement on sera bien entourée, encouragée et aidée à mener à bien cette mission, avec le secours bienvenu de la péridurale pour celles qui la souhaitent.

 

 

 

3. On s’auto-motive

Plutôt que de se répéter en boucle dans sa tête qu’on ne va JAMAIS y arriver, on adopte le procédé inverse et on s’envoie des ondes positives (en tout cas, on essaie) : oui, on peut le faire, on est super méga forte et Superman à côté c’est de la gnognotte (franchement, vous avez vu ce costume ringard ?). Nous au moins, on sera stylée pour accoucher (bon, peut-être pas en talons hauts…), non mais !

 

 

 

4. On arrête de procrastiner

Oui, on sait, vous adorez tout remettre au lendemain… Sauf qu’un bébé, ça ne prévient pas trop quand ça arrive, alors pour que les choses se passent le plus sereinement possible, on se fait sa petite valise spéciale maternité un bon mois à l’avance. On y glisse le nécessaire inscrit sur la liste remise par sa maternité, mais aussi plein de petits trucs qui vont nous aider (surtout si c’est long) : des magazines people (ce ne sera pas trop le moment de lire « Science & Vie »), de quoi caler l’estomac du papa qui aura soudain un petit creux mais pas de monnaie pour le distributeur, son iPod, des jolies chaussettes pour ne pas avoir froid aux petons, et surtout son chargeur de téléphone ! Pour l’occasion, on se refait une trousse beauté spéciale séjour à la maternité, avec de mignons petits produits qui sentent bon (tout est bon pour se remonter le moral). Et quand tout ça est prêt, ça fait du bien mine de rien !

 

 

 

5. On pense à "l'après"

Après, on saura enfin à quoi ressemble le petit nain qui va pourrir toutes nos nuits les prochaines semaines (et il a intérêt à nous ressembler le mioche !).
Après, on pourra à nouveau regarder ses pieds et s'épiler sans l'aide de personne.
Après, on pourra se faire une razzia de fromages goûtus et de sushis.

Et surtout, on pourra se dire "JE L'AI FAIT !"

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest