QU'est-ce qu'on EMPORTE quand on voyage avec un BÉBÉ ?

Vous avez à peu près réussi à tout caser dans votre valise, et maintenant il faut ENCORE s’attaquer à celle de votre bébé…

Vous seriez bien tentée d’emporter sa chambre entière, histoire d’être sûre de ne rien oublier, mais ça risque d’être un poil compliqué à transporter !

Du coup, on vous fait la liste des indispensables à emporter quand on part en voyage avec bébé… plus simple, non ?

 

1. Une trousse de secours avec les bons basiques

Vous le savez maintenant, un bébé c’est un peu comme une pochette surprise : ça peut vomir des choses bizarres à tout moment ! Du coup, il est plus prudent de voyager avec une trousse à pharmacie bien garnie (et séparée de la vôtre) : du paracétamol en cas de fièvre, un anti-vomitif (à vous faire prescrire par le médecin), un anti-diarrhéique, du soluté de réhydratation, du sérum physiologique en dosettes, un collyre antiseptique pour les yeux (précieux après la plage !). Sans oublier son carnet de santé, bien sûr.

 

2. Nounours !

C’est le faux-pas fatidique, celui qui peut vous pourrir vos vacances en un rien de temps : OUBLIER Nounours. Puisqu’en plus, c’est généralement celui qu’on met en dernier dans la valise, c’est celui que l’on risque le plus facilement de zapper au moment du départ. Alors on se colle un post-it sur la porte ou sur la table d’entrée, on se met un rappel sur le portable, bref on se débrouille pour que Nounours soit du voyage !

3. Lit, poussette, siège-auto… : on fait comment ?

A moins d’avoir 14 bras et une force herculéenne, il va vous être difficile de transporter tout ce bazar pourtant indispensable à bébé. La bonne idée : louer votre matériel de puériculture directement sur le lieu de vos vacances ! Pour le lit, n’hésitez pas à prévenir l’hôtel où vous séjournez que vous êtes avec bébé, il pourra peut-être vous prêter un lit parapluie. Pour la poussette ou le siège-auto, il existe des loueurs spécialisés : on récupère son matériel en arrivant, et on le rend en partant !

 

4. Un sac à langer bien garni

La hantise de tout parent en voyage (à part le fait que bébé soit malade pendant le trajet) : se retrouver en rade de couches. La règle : on calcule le nombre de couches dont on pense avoir besoin durant le séjour, et on en met un peu plus dans la valise (valable si on n’a pas la possibilité de s’en procurer sur place, évidemment). Pour le transport, on prévoit large, sans oublier des vêtements de rechange faciles à mettre à bébé, comme des bodys. Des lingettes nettoyantes en format pocket pour le change et pour les mains, et on est parée !

5. Côté alimentation

On n’oublie pas que son charmant bambin est surtout avant tout une machine à consommer (et, oui, aussi à rejeter), donc on s’équipe en conséquence. On troque les compotes en pot contre des gourdes, plus pratiques et moins salissantes. On opte pour des textures moulinées pour les petits pots, plus faciles à avaler pour bébé (sauf si bien sûr votre bébé adore les morceaux !). Dans la valise, on glisse une boite de lait en poudre neuve, au cas où on galérerait à trouver un lait équivalent sur place.

 

6. Des joujoux

Bon, là, pas la peine de s’encombrer inutilement de jeux et jouets qui prennent des tonnes de place dans la valise : souvent, en vacances, bébé adore découvrir un nouvel environnement, nouveau terrain de jeux à explorer pour lui. Le sable de la plage, les feuilles des arbres, un simple magazine… feront parfaitement l’affaire ! Bien sûr, on emmène quelques basiques pas trop volumineux, comme un livre d’éveil, un petit doudou musical, un hochet…

7. Côté vêtements

Là, ça va surtout dépendre de la présence ou non d’un lave-linge sur votre lieu de vacances : s’il y en a un, pas la peine de vous encombrer avec 10 kilos de linge (c’est que ça consomme, ces petites choses…), sinon, on la joue stratégique avec des bons basiques, et quelques extras « au cas où ». Et on pourra toujours nettoyer à la main si besoin ! 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit phot / Pinterest