Votre PERTE de CHEVEUX est-elle ANORMALE ?

Vous commencez à regarder avec angoisse les cheveux qui s’accumulent sur votre brosse à chaque passage ?

Vous avez tapé « chute de cheveux » sur des sites spécialisés santé et êtes maintenant convaincue être atteinte d’un syndrome hyper rare avec une échéance de vie très courte ?

Il est peut-être temps de remettre les choses à leur place… Décryptage des chutes de cheveux et de leur probable origine !

 

1. Oui, on perd toutes nos cheveux

Seulement on en perd plus à certains moments de l’année qu’à d’autres, comme aux changements de saison, par exemple. Sachant qu’en moyenne notre cheveu a une durée de vie d’environ 5 ans, c’est donc parfaitement normal d’en perdre de façon régulière. Et avec plus de 70 000 cheveux implantés dans notre crâne, c’est pas demain la veille qu’on se réveillera avec la boule à zéro, heureusement…

 

2. Oui, mais si on en perd vraiment beaucoup ?

Jusqu’à une petite centaine de cheveux par jour, c’est encore acceptable. Bon, dans la mesure où on ne va pas s’amuser à garder TOUS les cheveux qu’on perd en cours de journée (surtout que ça paraîtrait un poil bizarre, dans le métro : « pardon, j’ai perdu un cheveu sur votre veste, ne partez surtout pas je dois le récupérer »), on a souvent tendance à paniquer pour pas grand-chose. Un signe quand même peut vous alerter : si vous vous mettez à devoir nettoyer la bonde de votre baignoire ou de votre douche beaucoup plus souvent que d’habitude, il y a peut-être un souci…

 

3. Alors, on va mourir ou pas ? #flippéedulabo

On ne se risquerait pas à faire un diagnostic en ligne, mais il faut savoir que les principales causes d’une perte de cheveux anormale sont avant tout le stress, les contraceptifs, une carence en fer ou encore trop de mauvais cholestérol (oui, vous avez encore abusé du saucisson à l’apéro !). Le plus important évidemment, c’est d’identifier la cause du problème, pour pouvoir le résoudre rapidement : premier réflexe, rendez-vous chez un médecin !

Bon à savoir : parfois, c’est aussi une question de cuir chevelu trop sollicité, ou de shampooing mal adapté. Le cuir chevelu finit par se fâcher, et vous envoie un signal en vous délestant d’une partie de votre précieuse crinière.

 

4. Et on fait quoi pour que ça s’arrête ?

Une fois le problème identifié, on peut s’y attaquer via un traitement adapté. Mais si on veut aller plus loin (non parce que pour avoir cette chevelure ondoyante et wavy, on n’aimerait pas non plus attendre 3 ans), on peut aussi donner des coups de pouce à notre organisme :

- avec des massages du cuir chevelu pour stimuler la circulation sanguine : à faire à chaque shampooing avec la pulpe des doigts, tout en douceur

- avec de la levure de bière : on la prend sous forme de complément ou sous forme de paillettes à saupoudrer sur ses petits plats, pour des cheveux et des ongles en pleine forme !

- avec des traitements capillaires ciblés : shampooing fortifiant, sérum anti-chute, on choisit sa gamme pour se refaire une santé capillaire

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest