Cancer du SEIN : PALPER pour mieux SAUVER

Octobre Rose, c’est l’occasion chaque année de faire un coup de projecteur sur le cancer du sein, une tumeur qui touche 1 femme sur 8.

Et puisque la prévention est un facteur clé pour s’en sortir, voici tout ce que vous devez savoir sur cette maladie.

1. On surveille !

Bon, comme on ne va pas chez son gynéco tous les 4 matins, on apprend des gestes tout simples pour détecter un éventuel problème sur ses seins : avec l’auto-palpation, à faire au moins 1 fois par mois, dans l’idéal en première partie du cycle (juste après les règles).

2. En pratique

Le cancer du sein peut se manifester sous la forme d’un nodule dans le sein. Du coup, il faut palper pour chercher une grosseur suspecte.

Pour être sûre de bien s’y prendre, on se met face au miroir. On examine attentivement ses seins pour commencer, pour vérifier tout changement, dans différentes positions : bras levés, bras le long du corps, penchée en avant.

Ensuite, on palpe, en se servant des trois doigts du milieu de la main pour procéder. On part de la partie haute de l’aisselle, en faisant des mouvements circulaires sur le sein, jusqu’à atteindre le mamelon. On finit en pinçant celui-ci pour vérifier que rien ne s’écoule.

3. Et si on a un doute ?

Évidemment, on file chez son gynéco, avant de psychoter : seul un examen médical approfondi, avec une mammographie, peut permettre de poser un diagnostic.  

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest