J'ai PRIS du POIDS alors que je n'ai RIEN CHANGÉ ! QUE FAIRE ?!

Vous n’avez même pas craqué sur le pot de nutella, vous avez sagement mangé vos petits légumes vapeur, et SAPERLIPOPETTE, la balance vous affiche 2 bons kilos de trop !

Oui, c’est tentant de se jeter sur le premier paquet d’Oreo venu, « foutu pour foutu », mais attendez un peu quand même…

On a quelques pistes pour vous aider à remettre tout ça en ordre vite fait !

1. C’est peut-être une question de sommeil

Eh oui, on n’y pense pas forcément, mais un mauvais sommeil peut nous faire prendre du poids, tout simplement parce que quand on est fatiguée, on a plus tendance à grignoter… Un carré de chocolat par-ci et deux Schoko-bons, par-là, et hop, les petits kilos s’installent joyeusement !

Sans compter que la fatigue perturbe notre organisme, qui ne ressent plus la sensation de satiété après les repas…

A faire : trouver la cause de ce sommeil perturbé, et agir pour retrouver des nuits calmes.

2. Ou alors… une question d’âge

Mais non, on n’est pas en train de dire que vous êtes grosse et vieille ! Mais c’est un fait tout ce qu’il y a de plus scientifique : entre l’âge de 25 et 50 ans, on prend en moyenne une dizaine de kilos… La faute à une sédentarité de plus en plus grande au fur et à mesure que nous prenons de l’âge (en clair : votre abonnement à la gym qui a dû vous servir 3 fois sur les 6 derniers mois).

A faire : se bouger ! Essayez ce petit truc : plutôt que de flâner dans la rue, accélérez le pas et calez-vous en « marche rapide », parfait pour bouger tout en galbant vos gambettes.

3. Et si c’était votre pilule ?

Eh oui, l’ennemi vient peut-être de l’intérieur… A savoir, votre moyen de contraception ! Certaines pilules sont accusées d’être à l’origine d’une prise de poids, en provoquant par exemple de la rétention d’eau, ou une augmentation de l’appétit.

A faire : en parler avec son gynéco, tout simplement, pour voir si le problème peut bien venir de là, ou pas !

4. Trop stressée ?

On connaît bien le phénomène : après un coup de stress (exemple : zozo qui a laissé la salle de bain inondée après son passage sous la douche), on éprouve souvent un besoin irrésistible de MANGER (de préférence, évidemment, des barres chocolatées, parce que le brocoli, ça ne marche pas, non non !).

En cause : l’hormone du stress, qui peut générer un accroissement de l’appétit...

A faire : trouver des alternatives pour se calmer, en détournant l’attention de notre estomac. Matage de photos de stars torse-poil ou séance de yoga, on vous laisse choisir votre voie zen.

5. Un manque d’hydratation ?

Qu’est-ce qui fait gonfler les chevilles et nous donne l’impression d’être toute enflée du bidon ? Souvent, c’est tout simplement un manque d’hydratation, qui conduit à une vilaine rétention d’eau.

A faire : multiplier les sources d’hydratation durant la journée, en alternant verres d’eau avec des tisanes ou des tasses de thé.

6. Manger sans écouter son corps

Eh oui, même si on mange de façon parfaitement équilibrée, ça ne sert à rien si on n’écoute pas son corps ! C’est lui qui nous indique quand on a faim, et on a souvent tendance à l’oublier...

A faire : ne pas hésiter à déjeuner tôt si vous en ressentez le besoin, dans la mesure du possible bien entendu. Ne pas se priver non plus d’un petit goûter pour se caler, vous en tirerez des bénéfices en évitant ainsi de vous jeter sur un énorme plat de pâtes dégoulinant de beurre le soir !

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest