FIT MUM : GROSSESSE et VENTRE PLAT, c'est POSSIBLE ?!

 C’est un phénomène qui envahit Instagram, et qui nous laisse perplexes : les « fit mums », ce sont ces femmes qui continuent un entraînement de sport intense pendant leur grossesse, et souvent affichent un ventre hors normes même à un stade avancé.

Du coup, on s’est demandés COMMENT c’était possible ?!

Petite enquête sur les fit mums...

1. Elles étaient déjà hyper fit avant

Une « fit mum », en réalité, ce n’est pas une nana qui s’est réveillée un beau matin en se disant « tiens, je suis enceinte, et si je faisais du sport H24 ? »

Non, la fit mum que l’on rencontre le plus souvent sur les réseaux, c’est une femme qui avait déjà une hygiène de vie assez stricte avant de tomber enceinte.

Et d’ailleurs, nombre de fit mums sont aussi des coaches sportifs ou des gourous du yoga, suivies par des milliers d’adeptes… C’est par exemple le cas de Maria Kang, une maman de trois enfants qui a écrit un livre à succès destiné aux mamans (« No more Excuses Diet »).

2. En fait, une fit mum, on ne la croise pas dans la vraie vie

La fit mum est hyper active sur Instagram et inonde son compte de clichés « regardez-comme-ma-vie-est-parfaite-etcomme-mon-corps-est-canon » : mais dans la réalité, la fit mum ne se croise pas au Franprix du coin.

C’est une spécialiste du fitness, qui sculpte son corps jour après jour et en fait généralement son gagne-pain : ce n’est pas un hasard si elle s’affiche autant sur le net !

3. L’exemple type : Chontel Duncan

Chontel est une jeune femme maman de deux enfants, qui a affolé les réseaux en affichant un ventre riquiqui pour sa dernière grossesse :

 

 

En parcourant son compte Instagram, on s’aperçoit vite qu’en réalité, la jeune femme est une vraie pro du fitness, avec un corps musclé jusqu’au bout des ongles (si si !).

Une image finalement pas très proche de la réalité des mamans d’aujourd’hui…

4. Dans la peau de… Hannah Polites

Autre fit mum célèbre, Hannah Polites distille ses petits conseils sur Instagram pour avoir un corps de rêve après l’accouchement : ainsi, 7 semaines après avoir donné naissance à une petite fille, elle pose en sous-vêtements avec un ventre ultra plat, et explique n’avoir pas repris l’entraînement, même si elle fait « du Pilates, de la marche, et du porter de bébé permanent » :

 

 

5. Ce qu’on en retient…

Au final, ce qu’il faut retenir de ces mamans, c’est qu’elles sont « hors normes », et que leur style de vie n’est pas forcément à la portée d’une jeune femme lambda qui ne connaîtrait pas son corps et les bons exercices à réaliser. Mieux vaut donc être bien suivie et conseillée par son médecin avant de se lancer !

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photos / Instagram