Ma ROUTINE cheveux de DÉESSE

J'ai des cheveux de rêve, une crinière parfaite, une tignasse que m'envient les poneys, bref, une chevelure que les dieux de l'Olympe adoreraient me piquer.

Mais avant d'en arriver à trouver la routine parfaite pour prendre soin de ma perruque, j'ai vécu des années difficiles où elle était aussi abîmée que fatiguée et ne savait plus quoi inventer pour me faire comprendre qu'il fallait sérieusement que je change mes habitudes !

Aujourd'hui, la paix est revenue dans notre couple et on s'entend aussi bien que deux petits lardons couchés sur une pâte à quiche.

1. Le réveil en douceur

Le matin, au réveil, j'évite d'agresser ma perruque en la secouant dans tous les sens avec désespoir pour lui faire retrouver forme humaine. Après tout, moi, je ne supporte pas qu'on m'emmerde avant mon café, donc je ne vais pas la brusquer avant son shampoing.

Une fois sous la douche, hop, je la nettoie tout en douceur et ne la frotte surtout pas avec le bout des doigts, sous peine de lui faire passer un sale quart d'heure ! Je garde les mains bien à plat et j'insiste sur les racines en laissant les longueurs tranquilles, le shampoing qui coule se chargera de les nettoyer.

Pour le rinçage, je commence doucement avec de l'eau tiède – n'est pas Wonder Woman qui veut – avant d'envoyer un petit jet d'eau trèèèès fraîche sur mes cheveux pour leur donner de la brillance et bien refermer leurs petites écailles. Comme ça, au moment de gentiment les démêler avec un peigne à grosses dents, j'évite de les casser et de ruiner le boulot de mon après-shampoing !

2. Le sauvetage cheveux secs

Les pointes sèches, c'était peut-être à la mode à la préhistoire, mais aujourd'hui, c'est carrément passible d'une peine de prison pour non assistance à chevelure en danger. Alors pour éviter l'effet cheveux gras sur les racines et mousseux dans le bas, j'ai une astuce parfaite : l'huile.

De préférence végétale, comme la coco, par exemple, elle sera parfaite en bain à faire toutes les deux semaines avec application. J'en mets généreusement sur mes longueurs et mes pointes – pas la peine d'en faire des tonnes sur le cuir chevelu – et j'enferme ma crinière dans une serviette chaude. Ensuite, je laisse poser pendant minimum 30 minutes et maximum toute la nuit, avant de faire un shampoing doux pour bien rincer tout en conservant l'action hydratante de l'huile.

Sinon, pour un sauvetage minute de mes pointes en détresse, je mise tout, tout, tout sur l'huile de jojoba ! Avant de sortir, sur cheveux secs et sur les pointes uniquement, sous peine de leur donner un effet cheveux très, très gras, j'applique un peu d'huile pour hydrater en douceur.

3. La coiffure doudou

Parce que certains matins sont plus difficiles que d'autres, même pour les chevelures de rêve et de déesse, il a bien fallu que je trouve des coiffures parfaites pour cacher la misère tout en restant stylée !

Première option, parfaite pour filer au boulot quand je manque de temps ou pour traîner sur le canap' avec Gustave le dimanche : un bun. Mais attention, pas le chignon façon danseuse ultra serrée qu'on affectionnait tant quand on était au collège, non, non, un bun un peu lâche, un peu fouillis, qui me donne l'air d'une bloggeuse sur Pinterest.

Pour la soirée d'anniversaire d'une pote de Zozo que je déteste, je mise sur une jolie tresse couronne (en trichant, parce que je suis un peu nulle, donc je fais deux tresses basses sur les côtés et je les ramène sur mon front) car, certes, je ne la porte pas dans mon cœur, mais elle est obsédée par les photos et je refuse d'être prise en défaut.

Et pour aller boire un verre avec mes copines chéries, jamais avares en compliments, j'entortille ma tignasse autour d'un bandeau ou d'un foulard pour un effet déesse grecque extrêmement satisfaisant !

4. Le sommeil de princesse

Prendre soin de sa crinière parfaite, ça ne s'arrête pas au moment d'aller se coucher, bien au contraire. Je continue mes efforts jusqu'au moment du dodo.

Le soir, devant ma glace, après avoir soigneusement démaquillé mon minois et brossé mes dents (3 minutes, comme recommandé par la petite souris pour ne pas avoir de caries), je m'occupe de ma douce chevelure. Brosse en main, je la démêle tout en douceur pour la débarrasser de ses impuretés, laisser le cuir chevelu respirer pour éviter l'effet racines très grasses dès le lendemain. Comme ça, je peux espacer mes shampoings au maximum et conserver la palme d'or de la plus belle chevelure du moooonde.

Au moment de me coucher, je fais une tresse trèèèèès lâche, histoire de ressembler à une petite princesse Disney au moment où je vais me réveiller demain. Bah oui, pour éviter l'effet crinière hirsute le matin, il n'y pas de secret, il suffit de tresser !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest