PEAU : je me suis débarrassée des GALÈRES grâce aux HUILES

Franchement, avec tout ce que j’ai vécu avec ma peau, je crois que j’ai testé à peu près tout ce qui pouvait exister de possible et imaginable en matière de cosmétiques et de « remèdes miracles »… (et j’ai même tenté des choses dont je ne suis VRAIMENT pas fière…)

Et puis, un jour, j’ai découvert… les huiles. Et là, ma vie ne s’est pas transformée, mais ma peau, si !

1. Quand ma peau luit comme du bon beurre de Normandie

Là, c’est le signe qu’elle se sent agressée, déphasée, déséquilibrée. Bref, j’ai un poil déconné (tartiflette + zéro effort de démaquillage avant le dodo) et elle a un besoin urgent d’être rephasée.

Ma petite huile miracle : c’est le moment de foncer sur l’huile de noisette. C’est LA bonne huile anti-points noirs, qui dit STOP au sébum et calme tous ces petits pores surexcités pour les remettre au pas. Dès que je sens que ça commence à se chambouler, hop j’applique une bonne giclée sur le visage le soir avant de filer au lit, et je laisse travailler toute la nuit. Et, non, ça ne laisse pas de film gras !

Le petit truc en plus : de temps en temps je l’utilise comme un démaquillant, tout simplement avec un coton, et je termine par un pschitt d’eau thermale. Peau sauvée !

2. Quand mon épiderme hésite entre le boule à facettes disco et l’aridité du Sahel

Bon, sur le menton, le nez et le front, c’est un peu comme si les spotlights de la boîte de nuit s’étaient donné rendez-vous pile à cet endroit, mais par contre, sur le reste, c’est aussi sec que le désert.

Ma petite huile miracle : la merveilleuse huile de jojoba ! C’est celle qui « imite » le mieux le sébum de notre épiderme, un peu comme un espion ultra bien formé pour se fondre dans le camp ennemi sans éveiller ses soupçons. Elle régule la peau, hydrate là où il faut, et canalise le reste.

Le petit truc en plus : en cas de besoin, je peux aussi masser mon cuir chevelu irrité avec pour dire bye bye aux pellicules !

3. Quand j’ai l’impression de redevenir une ado

Mais une ado avec des « premières rides », et du coup c’est un poil flippant. Mon acné repart de plus belle, et je n’ai même pas la consolation de pouvoir glander sous ma couette en dessinant des cœurs sur mon journal intime et en rêvant au beau Justin, parce que je suis ADULTE.

Ma petite huile miracle : l’huile de nigelle ! Un anti-inflammatoire redoutable qui calme aussi bien les problèmes de vilains boutons, que de rougeurs ou même de coups de soleil. Bon, je préfère la mettre le soir, par contre, parce que son odeur caractéristique de cumin me fait me sentir comme un petit cracker sur pattes quand j’en mets.

Le petit truc en plus : quand les températures sont polaires (comprendre : quand on atteint la barre fatidique des 10°C), hop, j’en tartine mes coudes et mes genoux pour qu’ils soient tout doux.

4. Quand je pèle mais sans coup de soleil

Autrement dit, j’ai tous les inconvénients des longs aprems ensoleillés à la plage, sans les avantages.

Mon huile miracle : l’amande douce. Oui, l’huile la plus basique qui soit, mais ce n’est pas pour rien que toutes les mamies en ont dans leur placard, hein ! Son petit secret, c’est sa richesse en vitamines A et E, qui lui permet de réparer et régénérer la peau comme personne. Et, comme elle pénètre hyper bien, pas besoin d’en mettre des litres !

Le petit truc en plus : je la mélange avec 1 petite cuillère de sucre pour faire des gommages maison tout simples et efficaces, pour les lèvres, les mains, le corps…

5. Quand rentrer trop souvent à 4h du mat’ commence à se voir

Et qu’autour de moi on commence à me parler « soins premières rides » et « pattes d’oie »…

Mon huile miracle : l’argan. Boostée en oméga-6 et 9, elle active nos petites cellules pour accélérer leur renouvellement et nous sauver du vieillissement (oui, enfin, comme tout le monde, on finira quand même par prendre de la bouteille, hein). En tout cas, depuis que je m’y suis mise, j’ai la peau plus souple et plus ferme, ça c’est un fait.

Le petit truc en plus : pour les matins pressés, j’ajoute juste une goutte d’huile d’argan à mon soin de jour, pour profiter de ses vertus sans avoir à attendre qu’elle ait bien pénétré avant de pouvoir sortir. 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo : Pinterest