Ma ROUTINE pour espacer les SHAMPOINGS #AttentionLesYeux

A force de lire des articles sur le low poo, le no poo, le shamp-oo, j'ai fini par me poser de sérieuses questions sur ma routine capillaire.

J'ai donc décidé de prendre de grandes décisions de vie pour arrêter de me laver les cheveux trop souvent et devenir cette nana à la crinière resplendissante qui fait l'admiration des coiffeurs !

1. La bonne technique de lavage

Avant toute chose, il a fallu que j'aille discuter un peu avec ma cousine coiffeuse, histoire d'avoir enfin le portrait-robot de mes cheveux et de choisir le shampoing le mieux adapté à leur nature. Après tout, je prends bien soin d'éviter les kiwis pour épargner mon estomac, je peux bien faire un petit effort pour mes cheveux !

Une fois que j'ai eu le bon produit, j'ai décidé de faire deux shampoings à chaque fois, histoire de faire un vrai nettoyage en profondeur. Comme ça, je laisse à ma tignasse le temps de bien ressentir les effets du shampoing et je l'empêche de trop s'affaiblir et de regraisser trop vite.

Et une fois qu'ils sont soigneusement rincés, je laisse le sèche-cheveux au placard autant que possible, pour ne pas trop les agresser avec son souffle tout droit venu de l'enfeeeeer !

2. Le bon soin après-shampoing

Une fois que j'ai repris de bonnes habitudes au niveau du shampoing, je me suis penchée sur un autre dossier brûlant niveau cheveux : l'après-shampoing. J'ai appris que NON, il ne fallait pas faire l'impasse sur cette étape ultra importante pour la tignasse.

Grâce à la magie de l'après-shampoing, les écailles des cheveux se ferment, ce qui évite de tous les casser en y passant la brosse et permet donc d'avoir une chevelure flamboyante même deux jours après le lavage. Mais attention (mesdames et messieurs, dans un instant, ça va commenceeeer, pardon, je m'égare), il est important d'appliquer l'après-shampoing sur les longueurs, pas forcément sur les racines, pour éviter l'effet bain d'huile le lendemain !

3. La bonne technique de brossage

J'ai filé m'acheter une nouvelle brosse en poils de sanglier toute douce et surtout parfaite pour mes cheveux fins et délicats (attention, si vous avez la crinière épaisse et résistante, mieux vaut opter sur une brosse mixte, sanglier et nylon).

Ensuite, j'ai enfin adopté le bon rituel de brossage : tous les soirs pour éliminer mes cheveux morts (RIP, petits anges partis trop tôt) et faire respirer mon cuir chevelu au mieux. Et surtout, j'ai appris l'astuce ultime pour rendre mon shampoing encore plus efficace… TOU-JOURS se brosser les cheveux avant de les laver pour en retirer la poussières et tous les charmants résidus de pollution !

4. La bonne technique du camouflage

Bon, j'ai beau avoir décidé de donner un nouveau souffle à mes cheveux en les lavant moins souvent, eux n'ont pas décidé de changer quoi que ce soit à leur vie… Voilà donc qu'ils commencent à être ternes, plats et même un peu gras dès le lendemain du shampoing.

Je dégaine maintenant mon arme fatale : le shaaaaaampoing seeeeeeec ! Hop, j'en pulvérise un peu sur mes racines pour les décoller et les rendre légères comme des plumes. Ensuite, je brosse vigoureusement (mais pas trop) et je leur donne un peu de volume en les froissant pour un rendu wild et sexy.

Et si vraiment ils ont l'air tristes et déprimés, je fais un joli bun, bien décontracté et messy, pour un look stylé mais pas cradingue.

 

Et j'ai surtout arrêté de tripoter ma douce chevelure dès qu'elle commence à être un peu grasse, histoire de ne pas empirer les choses et de la laisser vivre sa vie !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest