J'ai tenté de devenir BOMBESQUE

Après avoir visionné pour la quarantième fois « Le Diable s'habille en Prada, » j'ai jeté un œil sur mon vieux pyjama couvert de petits rennes et mon bun déstructuré en soupirant.

Il était grand temps de quitter la case « mignonne » pour aller faire un tour à durée indéterminée dans la case « bombe absolue » !

Très inspirée par la transformation d'Anne Hathaway, j'ai filé faire dans mon dressing pour débuter ma métamorphose perso...

1. Le tri

Alors, voyons, voyons, voyons… Des t-shirts loose, des jeans slims, quelques petites robes et jupes, rien de comparable aux magnifiques tenues Chanel qui se trouvent – apparemment – dans les rédactions de tous les grands magazines !

Mais j'ai quand même de chouettes basiques qui peuvent devenir bombesques si je les associe correctement. Demain, par exemple, je vais faire l'impasse sur mon sweat chouchou, parfait pour une journée de boulot à la cool (coucou mon boss en vacances) et je vais plutôt enfiler ma petite veste en cuir léger. Un joli jean noir, une blouse un peu transparente…

Pfiou, je suis à deux doigts de m'emballer moi-même !

2. La salle de bains

Deuxième tri en vue : mon armoire de salle de bains qui menace à tout instant de craquer et de se vider en intégralité sur ma tête dès que j'attrape quelque chose dedans. Une fois que j'ai sorti touuuus mes produits, je me suis aperçue qu'elle contenait quand même un sacré paquet de trucs inutiles…

Une crème spéciale peau très sèche sur ma peau mixte ? À donner. Une huile anti-vergetures pour femme enceinte alors que je ne peux même pas garder un ficus en vie ? À donner.

Un rouge à lèvre ultra mat de femme fatale que je croyais avoir perdu ? Hop, directement dans ma nouvelle trousse à maquillage parfaite et minimaliste de femme canon !

3. L'attitude

Le lendemain matin, vêtue de ma tenue de femme fatale, j'ai appliqué d'une main légèrement tremblante mon makeup magnifique. Petit coup d’œil dans le miroir : pas maaaal ! C'est qu'on y croirait presque tiens !

Plantée devant mon meuble à chaussures, j'ai écarté à regrets mes sneakers un peu fatigués pour attraper une paire de talons. Pas trop hauts, les talons, il faut commencer en douceur. Perchée sur mes 6 cm, je suis vaillamment partie bosser.

Puis à 10 heures, après la réunion, le beau gosse de la compta m'a proposé une pause clope. Moi qui n'avait pas fumé depuis deux semaines, j'ai accepté et l'ai suivi, en trottinant sur mes talons. J'ai tenté de tenir ma clope, l'air inspiré et mystérieux… Mais quand je me suis soufflé la fumée dans les yeux et que j'ai commencé à pleurer, j'ai compris que j'avais encore un peu de boulot sur l'attitude.

4. L'Instagram

Pour devenir bombesque et définitivement faire tourner la tête du monde entier (ou au moins de mon crush qui venait de me voir avec le mascara qui coule, rapport à la fumée), j'ai pris une dernière grande décision : faire du ménage dans mon Instagram.

Exit les posts où je fais la grimace avec mon petit neveu et la fois où j'ai dévoré une gaufre pleine de Chantilly jusqu'à m'en mettre sur le bout du nez… Bonjour le semi-selfie-super-lifestyle-cheveux-dans-les-yeux-mais-pas-trop avec une légende ultra mystérieuse et un minimum de hashtags, l'avocado toast super sexy (mais hyper cher) que j'ai mangé du bout des dents à midi et le Boomerang de mon application de rouge à lèvres trèèèès foncé !

 

 

Bon, à la fin de la journée, mon haut transparent me gonflait, mes talons me tuaient les pieds, la clope m'avait irrité la gorge et mon Instagram était tristoune… Donc j'ai décidé d'être une bombe, mais à la cool.

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest