BÉBÉ : à quoi il faut s'ATTENDRE à la NAISSANCE

Une fois que le mioche est minuscule, on est toute désemparée on se dit qu'on va le péter en deux et que JAMAIS on va lui faire prendre de bain tant on flippe qu'il glisse de nos mains comme un savon...

Bon en vrai après avoir passé ce difficile cap, j'ai appris deux trois choses pour oser me lancer dans le deuxième... Petit mémo.

1. Il est incassable

Bon bien sûr incassable comme un humain donc oui on ne le laisse pas tomber sur le carrelage, mais lui tenir les pieds pour le changer ne va pas le tuer hein ! D’ailleurs, ni le nettoyer, ni votre belle-mère qui le porte comme un saucisson…

2. Il est inarrêtable

Qu’on se le dise une bonne fois pour toutes… un nourrisson qui a décidé de brailler alors qu’il : a mangé, est propre, n’a pas de coliques, n’est pas enrhumé, n’a pas de fièvre ou un mal quelconque… a juste envie de brailler et puis c’est tout. Et non, ce n’est pas une jolie berceuse de votre douce voix éraillée par la fatigue qui va le calmer de sitôt…

Et quand vous aurez décidé de lâcher l’affaire, pensez aux boules Quiès !

3. Il a un tout petit estomac

Mais un grooooos appétit. Du coup, il peut bouffer en moyenne 14 fois par jour sans AUCUN problème.

Oui, la vie est injuste : lui, on ne l’accusera pas de « grignoter entre les repas », en plus !

4. Il a ses trucs à lui pour dormir

Et, curieusement, ce ne sont jamais les grands classiques de tous les bébés de votre entourage : ni la « berceuse miracle » de votre cousine Clem’, ni la « veilleuse fantastique » de votre pote Géraldine, ni, non plus, le « boîtier qui reproduit le vrai son de l’utérus » chaudement recommandé par votre collègue Nadia (et OUI, ça existe !).

Non, vous, vous galérerez pendant des mois à tester tout et n’importe quoi, jusqu’à ce que vous compreniez finalement que ce dont il a juste besoin pour fermer ses biiiiiiiiiiip de yeux, c’est… le son de votre réveille-matin « chants de la nature », avec ses pépiements suraigus d’oiseaux insupportables que vous mettrez en marche les yeux encore collés à 3h du mat’.

5. Il PEUT sortir dans le froid

Même si belle-maman vous casse les pieds parce qu’il « va attraper une otite », non, vous n’êtes pas obligée de vous condamner à vivre en recluse les 2 mois suivant la naissance, sous prétexte que le petit ne survivra pas.

Non seulement il existe cette chose merveilleuse (et, il faut le dire, tellement chou si comme moi vous avez craqué pour la version « petit nounours ») qui s’appelle la « combi-pilote » et le recouvre parfaitement comme il faut, mais en plus, rester enfermée avec un bébé naissant H24, ça peut devenir vite éprouvant pour les nerfs.

6. Il bave

Mais genre, des litres et des litres, comme s’il avait un problème de sur-salivation et qu’il lui était absolument impossible d’avaler autant de liquide en une fois, alors du coup ça sort…

C’est là que toute l’utilité des langes apparaît : ah mais ça sert donc à ça ces bouts de tissu tout mignons qu’on nous vend par lots… éviter d’avoir le chemisier entièrement maculé de bave de nourrisson !

7. Il « régurgite »

Non, je déconne, ça c’est que que disent les personnes qui n’osent pas dire franchement : « il gerbe ». Tout le temps. Et parfois, ça sort même en jet qui peut atteindre une cible à 50m (à peu de choses près, on est sûre de notre coup)).

En tout cas, après le bib’, et si le fameux rot ne sort pas, c’est presque un petit rituel : vomi, juron, nettoyage du tapis et du canapé, changeage du mioche et de votre pull en mohair tout doux. Toutes les 2h…

8. Il s’en fout du bruit de l’aspi

Non,c e n’est pas parce qu’il « fait sa sieste » que le monde doit s’arrêter de tourner. Oui, on peut recevoir ses potes pendant ce temps (ahhhh des adultes à qui parler) sans baisser la voix, et on peut même passer l’aspi si on en a envie. 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo : Pinterest