J'ai pris des TOCS de Parisienne Unsane

Plusieurs années (oula oui c’est loin la fac…) que je vis à Paris et bien sûr, comme toutes et tous, on aime se déclarer Parisiens mais qui a vachement de hauteur et aime souvent dire aux autres (entendez « Les non-parisiens ») « Ah nan mais ça fait du bien de voir de la verdure ! », « Les gens je te jure… Ils sont tarés à Paris. »

Mais en fait c’est foutu on se contamine les uns les autres et c’est vrai, on ne se rend pas compte qu’on devient nous-même de vrais petits clichés ambulants…

1. Placer du franglais partout

« Putain c’est sooooooo ringard ! » ou encore « On se voit plutôt cette après-midi, j’ai un call à 14h. » Non vraiment c’est pathétique je le conçois mais ça y est c’est foutu, pas moyen de parler correctement. « APP-EL » c’est pas si long à dire tout de même !

2. Ignorer son téléphone

C’est un truc assez bizarre que je finis par faire tout le temps. Je discute avec des gens, mon téléphone vibre, je m’arrête de parler, donc tout le monde s’arrête aussi de parler pensant que je vais déccrocher.

Mais non, je prends mon téléphone, je le regarde vibrer, je soupire et je le repose. On me reparle, et j’envoie un texto… Incohérent.

3. Prendre un air étonner

Toujours avoir l’air complètement étonnée quand un serveur vous dit que vous ne pouvez pas prendre cette table, elle est prise. Ça donne l’impression qu’on vient de refuser la table à la Princesse de Monaco. J’enlève ensuite dignement mon manteau du dossier de la chaise façon « Whaaat ? Vous savez qui je suis ? » pour accepter de se poser sur le mini coin de bar. Ça sème le doute…

4. Se plaindre de la qualité du verre

« Je ne supporte pas de boire dans un petit verre ballon, le vin est moins bon. » et juger un restaurant en fonction de la taille de ses verres (en vrai, c’est notre âme d’alcoolo qui est contente d’avoir de grands verres plus remplis…)

5. Halluciner

Je suis capable d’halluciner vingt fois dans la journée. Pas genre « être surprise », halluciner. Bouche ouverte, main devant la bouche, yeux écarquillés : « Mais nan ?! MLAIS NAN ?! Ils ont de nouveau le sandwich au Pecorino ? »

6. Toujours contredire

C’est un toc, chaque fois qu’on commence à faire une généralité sur mon cas, je suis obligée de contredire totalement les gens. « T’es pas hyper romantique toi… »

Alors là pas du tout, tiens hier par exemple je nous ai fait un petit dîner bougies, petit plat et on s’est pris en photo devant le clair de lune ! Ah tu vois, tu vois ? Je suis HYYYPER romantique.

7. Ne plus rien connaître à part Paris

Ne plus donner le nom d’aucune ville mais dire simplement que  je pars en week-end « en Normandie » alors que je sais très bien que Cabourg et Dreux n’ont rien à voir… Toc à la con.

8. Toujours tout savoir

Pourquoi se remettre en question quand on peut faire douter les autres ?! Bah oui tiens, si on avait une mentalité de connasse de temps en temps ?

Alors je ne dis jamais « Oh pardon oui tu as raison » mais « Ah ouais ? T’es sûre de ça ? J’ai un doute… Je regarderai… »

 

C’est extrêmement agaçant. C’est surement pour entretenir le mythe… Les gens aiment bien les mythes.

 

LP. 

Crédit Photo / Pinterest