J'ai DÉCIDÉ de passer en mode "Je m'en FOUS" !

Ouiiiiiiiiiiiiiii j’men fous, j’m’en fous, de touuuuuuut, de ces chaînes qui pendent à nos couuuuuus, j’m’enfuis, j’oublie, je m’offre une parenthèse un sursiiiiiiiiiiiiiiiiiiis… ET JE MARCHE SEUL !

Bon hum euh voilà héhé c’était mon moment nostalgie Jean-Jacques Goldman, mais sinon, en vrai, j’ai décidé de lâcher le morceau, au quotidien, et ça m’a sauvé la vie !

1. Les factures

LE truc qui m’a fait passer d’un coup d’un seul de « tralalilalou je ferais bien un peu de shopping moi » à « bordellllllllllllll faut que je trouve de la thune pour payer mon loyer ! ».

Bon, c’est un peu violent, mais je me suis fait une raison. D’abord, parce que je sais qu’inéluctablement, elles tomberont, toujours en début de mois selon un rituel immuable, et puis, c’est aussi grâce à ça que je me sens une grande fille, qui vole des propres ailes et n’en est pas peu fière. Allez, viens par ici, petite facture Bbox…

2. La vaisselle sale

Elle est TOUJOURS là, à me narguer, à me dire « regarde comme je fais un tas immooooonde de crasse dans l’évier, si tu l’oses ».

En même temps, qui donc a décrété que l’assiette à peine utilisée devait être aussitôt lavée ? (bon, peut-être moi, dans un accès de folie ménagère) Si je n’ai pas le temps et que je suis crevée ce soir, elle attendra très bien demain matin sans qu’une horde de cafards géants ne débarque pendant la nuit…

3. Mon chemisier froissé

Celui qui me permet d’assumer pleinement ce fait avéré : non, je ne suis pas une pro du repassage, d’abord j’aime pas ça, je me crame une fois sur deux et je manque mettre le feu à l’appart’ chaque fois que j’allume la bête, ensuite, l’effet froissé, je suis sûre que c’est ultra tendance. Non ?

4. Un verre cassé

Là, j’ai quand même fait un progrès assez dingue : pour la énième fois, j’ai pété un verre pendant l’apéro avec des potes, à la maison. Eh bah, j’ai gardé mon « putain de biiiip de biiiip de sa mère ! » à l’intérieur de moi, je suis restée calme et digne, j’ai ramassé les morceaux sans éclater en sanglots, et… j’en ai profité pour me racheter des super jolis verres chez Monop’, na !

5. Un mail oublié

Youhouuuuuuuuuu j’ai fini ma journée de boulot, et je l’ai bien sentie passer, celle-là… Du coup, j’ai VRAIMENT mérité cette petite pause en terrasse, avec une pinte et un bon bouquin… Sauf que. Je viens de me rappeler que j’ai complètement zappé cet e-mail que je devais envoyer, rien de très important mais c’était sur ma to-do.

Ni une ni deux, j’attrape mon iPhone et… je le repose tout en douceur. Oui, ça peut tout à fait attendre demain matin, et je suis ultra fière d’avoir résisté ! Allez, une deuxième pinte, pour fêter ça ? (oui oui, à consommer avec modération !)

6. Un texto à Charmant resté sans réponse

Tout feu tout flamme après notre soirée pétillante de la veille, je compose un hymne à notre amour et je lui envoie, le ventre tout plein de petits papillons croustillants… et là, gros blanc. Le vide intersidéral. Oui, j’ai bien du réseau.

Bon, on va dire qu’il est en pleine réunion de boulot ultra importante, et non, je ne vais pas lui pourrir sa boîte vocale avec un message plein de fiel et de rancœur.

 

En fait, ça y est, je suis une grande !

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo : Pinterest