Je me suis DISPUTÉE avec mon ventre ENCEINTE

Mon ventre et moi, d’habitude, on se dispute un peu parce que j’essaie de le convaincre d’avaler de la purée de brocolis quand il me crie « frites frites frites frites », surtout le midi à la cantoche.

Mais, depuis que je suis enceinte, ce n’est plus trop la bouffe le problème.

C’est surtout une question d’encombrement maximal et de démarche canardesque…

1. Eh merde je me suis cognée contre le bureau

OUI je SAIS que j’ai un mioche dans le bidon, mais apparemment non, mon cerveau n’a pas encore tout à fait assimilé la chose et croit encore que je peux tout à fait me pencher brutalement en avant pour choper un post-it sans me flinguer le ventre qui pousse contre le bord du bureau.

2. Ohhhhhhh purée je peux plus me baisser

Moment le plus dangereux de la grossesse ? Quand on a le malheur de voir ce bouquin nous glisser des mains et s’écraser par terre. C’est là qu’on découvre si dans une autre vie, on aurait pu être contorsionniste de cirque. Pour moi, la réponse est définitivement non.

3. Naaaaaaaaaaaaaaaan j’arrive pas à monter les marches

Mais qui, bougre de nom de nom, QUI a inventé cet instrument de torture moderne : l’escalier ?! Déjà que je suis un danger public quand je marche (mais où sont mes pieeeeeeds ???), si en plus je dois tenter de les faire grimper, on n’est pas rendus jusqu’au 5è sans ascenseur. Peut-être que j’arriverai à Pâques ? (gardez-moi des chocolats!)

4. Rhaaaaaaa j’ai des mieeeeeeettes partout sur le pull

Même le repas est devenu un moment complexe et qui demande une vigilance de tous les instants… Un seul petit instant de relâchement, et mon joli pull en mohair se couvre de miettes de pain façon petit Poucet. Et je ne vous raconte pas le fondant au chocolat avec sa crème anglaise…

5. Hiiiiiiiiii je vois plus l’état de mon épilation

Est-ce la jungle sauvage, là-dessous ? La toison foisonnante ? Le duvet hérissé ? Depuis que j’ai une pastèque en guise de ventre, qui fait barrage à ma vue, je ne sais plus trop où j’en suis, de ce côté…

6. Horreuuuuuuuuuuur je ne sais plus marcher

Je me sens un peu comme ces petits enfants qui apprennent à faire leurs premeirs pas encore balbutiants… Comme un petit culbuto qui s’apprêterait à basculer d’un côté ou de l’autre à tout instant… Alors alors alors, est-ce que je vais pencher à droite, à gauche, devant ou derrière, cette fois ?

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo : Pinterest