Je me suis fâchée toute ROUGE avec les MECS

Poupounet tu chies là franchement ! aurais-je envie de dire à plus d’un pote. Parce que franchement à l’heure des « Balance ton porc » et des #MeToo, j’entends encore des immondices de la bouche de ces poulpes écervelés.

C’est dingue à quel point de gentils jeunes hommes bien dans leur Stan Smith et leur musique pseudo tendance peuvent être aussi réac’ et culturellement à la masse…

Bref, je me suis fâchée tout rouge.

1. Le discours «  sites de rencontres »

« Ouais nan mais franchement une nana qui y va ? C’est un peu plus chaud quoi… Tu te dis la fille, bon elle est pas ultra saine ! »

Pardon ? Alors je ne crois pas du tout en les sites de rencontres qui ont juste fait passer la relation de couple dans un rayon de supermarché ou chacun des membres cautionne pour être un biscuit consommable, mais pouvoir encore entendre dans la bouche d’un type qu’une femme « doit se faire draguer dans des conditions normales par un homme » pendant qu’un mec peut dignement scroller à l’infini pour trouver partenaire qui aille à son lit m’a juste fait vomir.

2. Le blocage sur un décolleté

Oui trouver une femme jolie n’est pas un drame, bien évidemment. Moi-même suis capable de me dire « Oh ce qu’elle a un joli visage ! » Mais sérieusement, bloquer littéralement sur un décolleté, ou n’importe quelle parie du corps d’une femme : c’est insupportable.  

C’est un peu comme « faire du lèche vitrine » devant des pâtisseries. Le pain au chocolat n’a pas d’âme (Dieu merci sinon je serais une énoooorme meurtrière) mais une femme oui, donc qu’est-ce qui a merdé dans ton éduction pour que rien en toi ne te dise « Oh non bah non c’est pas poli ça dis donc de fixer comme ça ! »

C’est dingue, c’est comme ces gosses insupportables qui fixent les gens dans le métro, tu attends que la mère, gênée de son malotru, lui donne une petite tape sur la tête et lui dis en chuchotant « Tssss on ne fixe PAS les gens comme ça ! »

3. L’avis sur la collègue

Tranquille en train de s’envoyer des coups dans un bar, voilà que deux amis se mettent à parler de leur collègue commune : « Ouais nan mais Sylvia, c’est sur elle un mec. Elle a ce petit côté insaisissable mais en même temps qui aimerait bien en croquer… », « Ouais mais elle est vachement tactile avec Gégé… Allumeuse peut-être ?! »

WOW ! que je me mets à beugler en tapant du poing sur la table instable (entendez, « deux bières renversées ») ça va oui ? On peut peut-être lui demander son avis à cette jeune femme ? D’où une nana qui touche le bras de quelqu’un est une allumeuse ou une « meuf qui en veut » ?!

Je n’en peux plus de ce délire absolu de certains : parce qu’une nana a montré une once de gentillesse, elle veut « pécho ». Non, sombre boulet, elle est bien élevée basta.

 

Merci de nous laisser continuer d’être gentilles et de rappeler vos parents pour les cases d’éducation et d’intellect qui vous manquent.

 

LP.  

 

Crédit Photo / Pinterest