Je me suis ENGUEULÉE avec mon MOI hivernal #BoooooouuuuugeToi

A l'approche de l'hiver, je sens que je me transforme en un petit mollusque paralysé par le froid qui n'a plus envie de rien faire à part se vautrer dans son lit et soupirer devant des photos de vacances d'été…

Comme je sais que cette inactivité va finir par me rendre totalement folle, j'ai décidé de me prendre entre quatre yeux pour me mettre un léger coup de pied aux fesses et sortir de mon inertie !

Allez, zou !

1. L'absence de vie sociale

Dès que l'hiver arrive, c'est physique (ou chimique, je n'en sais rien) mais je perds toute envie de sociabiliser. Je préfère rester enfouie sous une montage de plaids à rattraper mon retard dans les séries dont tout le monde parle (Desperate Housewives saison 3, j'y suis presque !).

Alors pour UNE FOIS, je vais me secouer le cocotier et filer boire un verre avec des potes, même si c'est à l'autre bout de Paris et que je sens la flemme m'envahir à l'approche du métro… Je serai bien contente tout à l'heure, l'estomac plein de saucisson et la vessie pleine de mojito.

2. La mollesse physique

Pffff… Je n'arrive même plus à me souvenir de la dernière fois où j'ai fait du sport. 2012 ? 2013 ? Non, vraiment, impossible de me souvenir de comment faire les lacets de mes baskets pour aller courir…

Il est grand temps d'enfiler mon jogging pour une boooonne raison – pas rester chez moi et manger des oursons en guimauve – et de tenter de retrouver mon corps de bombe sous mes bourrelets confortables qui tiennent chaud...

3. Le régime alimentaire

A croire que dès que le soleil se couche avant 18h, je perds toute notion de bien manger et je me transforme en bulldozer capable d'engloutir absolument tout et n'importe quoi ! Entre les raclettes, les tartiflettes, les Nutelliflettes et autres chocolats chauds sous la couette, je ne m'en sors plus…

Mais l'hiver c'est aussi l'occasion de faire de délicieuses soupes maison, de belles plâtrées de pâtes au potiron et du poisson au four avec un petit gratin de légumes. Pour éviter de ressembler à un ours mal léché au retour du printemps !

4. Le style oignon

Autre chose encore (décidément, l'hiver ne me réussit VRAIMENT pas) : avec le froid qui vient, mon sens du style se met en veille jusqu'au mois d'avril. Bah oui, l'hiver je devient une adepte des douze couches de vêtements qui ne vont pas du tout ensemble, histoire de survivre aux deux minutes où je mets le pied dehors dans la journée.

Je vais peut-être me forcer à bazarder un ou deux pulls immondes qui traînent dans ma garde-robe depuis 8 ans pour filer faire du shopping et me choisir de nouveaux basiques bien douillets pour avoir chaud ET du style !

5. La passion Noël et téléfilms

Le dimanche après-midi, au lieu d'inviter les copines à boire un thé en passant en revue les derniers potins de la bande, je préfère m'avachir tranquillement pour regarder… Un téléfilm de Noël.

C'est honteux. Voilà, le mot est lâché. Pourquoi perdre deux heures à regarder une histoire cousue de fil blanc qui va peut-être même me faire pleurnicher même si je connais déjà la fin, alors que je pourrais être tranquillement en train de dire du mal de mon nouveau collègue totalement idiot ?

6. Le relâchement beauté

Hier soir, en inspectant mes jambes après la douche, je me suis aperçue que je ressemblais à un pauvre crocodile mal en point et totalement desséché… Pourquoi ? Eh bien simplement parce que dès que l'hiver est là, je deviens une groooosse flemmarde et j'adopte une routine beauté plus que minimaliste.

Il est grand temps de se ressaisir et de filer dans mon placard chercher une crème uuuultra nourrissante pour me baigner dedans et éviter de finir la saison avec une carapace aussi dure que du verglas...

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest