CHEVEUX : les ASTUCES qui les ont rendus SUBLIMES

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, je n’ai pas toujours eu une crinière de soie tout en chatoiement, mais plutôt une tignasse fripée et emmêlée en permanence (rhaaaaaaaa).

Et puis, petit à petit, à force de tester, tester encore et re-tester tous les trucs possibles et imaginables pour avoir enfin une chevelure digne de Blake Lively, bah j’ai trouvé TOUTES les petites astuces imparables.

Sortez les carnets de notes !

1. J’ai commencé par tout balancer

C’est bien simple, chaque fois que je me retrouvais au rayon « beauté » du Carrouf’, je finissais toujours par me retrouver les bras chargés de produits cheveux tous plus bourrés de silicones et de sulfates irritants les uns que les autres… totalement hypnotisée par les parfums « vanille des îles », « caramel gourmand », « chantilly onctueuse » ou encore – et là, c’est la dégringolade – « mille-feuille citronné meringué ».

Sans non plus passer au no poo, parce que j’aime trop la sensation des cheveux bieeeeeeeen propres, je suis passée à des formules lavantes à base douce, tout simplement.

Et, au fil des shampoings, mes cheveux m’ont dit merci !

2. Et puis, j’ai enfin décidé d’utiliser mon après-shampoing

Celui qui traînait depuis des lustres sur le bord de la baignoire parce que j’avais trop la flemme de l’utiliser en fait…

Je me suis fixée un process irréprochable shampoing + après-shampoing (uniquement sur les longueurs), et mes pointes rêches sont devenues douuuuuuuces comme la fourrure d’un bébé panda roux.

3. J’alterne les soins

C’est comme avec Gustave (ou avec la bouffe), finalement : j’ai horreur de la routine. Du coup, pour ne jamais avoir l’impression de répéter tout le temps les mêmes gestes, je me suis mise à l’alternance : un jour un soin lissant, la fois d’après un masque nourrissant, encore après un sérum anti-frisottis…

Comme ça, je traite touuuuus mes problèmes à la fois, et mes cheveux ne s’ennuient jamais !

4. Je brosse

D’abord, j’ai investi dans une vraie brosse adaptée à mon type de cheveux (cheveux bouclés ou fins : poils de sanglier ; cheveux raides : picots bien espacés ; cheveux épais : brosse plate bien large), et chaque soir avant de me coucher, je brosse touuute ma chevelure en remontant du bas vers le haut.

Non seulement j’élimine toutes les saletés déposées durant la journée et qui bouffent ma fibre, mais je répartis bien le sébum naturel pour ne plus avoir le poil luisant et gras au réveil.

5. Je sais combattre l’électricité statique

Avec une petite botte secrète que, parce que je suis vraiment très très sympa, je vais vous dévoiler en exclu : je frôle ma chevelure avec une main humide avant de me coiffer.

Pluuuuuus jamais de problèmes de tête folle avec des cheveux qui se dressent de façon inquiétante quand je sors dans le petit matin froid !

6. Je masse

Une fois par semaine, je fais une petite chose toute bête : je prends quelques gouttes d’huile de ricin que je chauffe dans mes paumes, et je masse tout doucement mon cuir chevelu avec la pulpe des doigts. Je laisse poser la nuit (en emballant mon oreiller dans une deuxième taie d’oreiller parce que je me suis fait avoir la première fois mais pas deux…), et je rince au matin.

Mon cuir chevelu est oxygéné, la circulation est reboostée, et même si je suis loin d’atteindre Raiponce, ma tignasse pouuuuuusse !

7. Je suis passée à la colo végétale

Parce que j’adooooooore mon marron glacé, mais que je sentais bien que mes cheveux commençaient à étouffer un peu sous ces colos répétées… j’ai fini par sauter le pas et aller dans un salon de coiffure « green ».

La bonne nouvelle, c’est que non seulement ma chevelure brille encore plus fort, mais la couvrance dure plus longtemps qu’une coloration chimique…

Bon, évidemment, si un jour je veux passer au blond platine, je devrai repasser à une technique un peu plus agressive, mais en attendant, mes cheveux tout éclatants et moi, on est so happy !

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo : Pinterest