Pourquoi ma vie n'est qu'une GRANDE salade de PÂTES

Oui, oui, une salade de pâtes, oui.

Vous voyez très bien ce que je veux dire : un immense saladier, des pâtes qui tombent en pluie dedans et sont aussitôt suivies de toute une ribambelle d'ingrédients hétéroclites qui vont du thon en boîte à la tomate cerise, en passant par la knacki coupée en rondelles et les olives vertes.

Bref, ma vie est un joyeux bordel mais je m'y retrouve plutôt bien !

1. Le dressing

Entrer dans mon dressing s'apparente à une expérience absolument différente de tout ce que l'être humain connaît… Comme dirait ma chère mémé Denise, on est comme dans l'estomac d'une chèvre, ni plus ni moins !

Au départ, tout est à peu près organisé, une pile de pulls, une de jeans, les culottes dans une petite boîte… Et puis à un moment donné, touuuut bascule et j'entasse mes fringues au petit bonheur la chance dans un ordre que personne ne comprend, pas même moi.

C'est un peu comme ce moment où vous basculez du côté obscur et commencez à saupoudrer votre salade de pâtes de chapelure, comme ça, juste pour voir.

2. Le boulot

Bah on ne va pas se mentir, si je n'arrive même pas à faire une pile de t-shirts sans qu'il y ait une ou deux chaussettes perdues au milieu, je ne vais certainement pas être une dingo de l'organisation au boulot !

Alors quand mes collègues ont quelque chose à me demander, que ce soit au téléphone ou en direct, ils savent qu'ils peuvent prendre leur mal en patience. Et comme je suis extrêmement sympa, je leur chantonne même une petite musique d'attente, juste pour le plaisir.

3. La vie à deux

Heureusement que Gustave est aussi adepte du grand bazar que moi, sinon je pense qu'il serait déjà parti en courant ! Notre vie est comme un grand saladier plein de pâtes au pesto, de thon à l'huile, de câpres au piment et de tomates plus ou moins mûres…

On oscille sans cesse entre le foutoir total, que ce soit dans l'appartement ou dans notre organisation, et la zenittude complète avec organisation feng-shui de nos toilettes et courses pour la semaine sagement rangées dans le frigo.

Mais l'essentiel, c'est que comme dans toute bonne salade de pâtes qui se respecte, l'assaisonnement est tellement juste qu'il rattrape toutes les erreurs d'ingrédients et assure un équilibre parfait.

4. Les soirée entre copines

Je suis certainement la plus bordélique de toute la bande. Entre Soso qui est une vraie malade de l'organisation et envoie un carton d'invitation deux semaines à l'avance quand elle veut proposer une expo, Juju qui adoooore prévoir des apéros gargantuesques ou rien n'est laissé au hasard et Coco qui trouve toujours LE resto parfait où aller dîner, je me sens un peu comme un vilain petit canard…

Bah oui, moi je suis plutôt la spécialiste des morceaux de saucisson irréguliers sur un coin de table, de la bouteille de rouge poussiéreuse qu'on m'a offerte à Noël dernier et du kebab du coin en fin de soirée parce que tout le monde veut des frites. Mais au fond, je sais qu'elles adorent ça, les copines, mon côté foutraque.

5. L'appart'

Pour couronner le tout, la représentation la plus fidèle qu'on pourrait faire d'une salade de pâtes bien désordonnée, c'est mon appart. Déjà, avant que Zozo ne s'installe avec moi, c'était un grand étalage de tout, de n'importe quoi, saupoudrés d'une pincée de « eeeh, mais qu'est-ce que ça fout là, ça ?! »

Alors depuis qu'on y est tous les deux, nos souvenirs de voyages copinent avec les grosses chaussettes de Gugus qui me servent de chaussons. Dans la cuisine, les huiles essentielles se mélangent aux épices et à l'énoooorme collection d'huiles d'olive de mon Charmant (lubie étrange mais goûteuse). Et puis bon, ne parlons pas de la salle de bains, refuge de mes 460 crèmes de jour et de ses shampooings à tous les parfums qui existent sur terre !

 

Des pâtes, des œufs durs, des cornichons, breeeef, il faut de tout pour faire un monde… Et une belle salade de pâtes !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest