J'ai testé tous les TUES-L'AMOUR du SEXE

Parfois, dans la vie, il faut être un peu aventurière… Dans tous les domaines ! Et ne reculer devant rien pour faire avancer la science.

Oui, bon, d'accord, j'exagère peut-être un peu là. Mais en tout cas, il m'a fallu du courage pour ne rien dire à mon Gustave et tester une bonne fois pour toutes les interdits au lit, sous peine de déclencher la fameuse mi-molle...

1. Les chaussettes en pilou

J'ai enfilé ma plus belles paires de chaussettes en pilou, retiré tout le reste de ce qui ressemblait de près ou de loin à un vêtement et suis allée me planquer sous la couette…

Autant vous dire que Gustave n'était pas déçu du voyage quand il est venu se blottir près de moi, l'air gourmand, et qu'il est tombé nez à nez avec mes pieds emmitouflés. Bizarrement, il a écourté le câlin.

2. La grosse flemme

Bah oui, ça arrive à tout le monde de ne pas avoir envie de bouger ou de faire des galipettes comme un forcené. Il suffit d'une sale journée au boulot pour être paralysée par la flemme le soir.

Au départ, Gugus a essayé de me motiver comme il pouvait, parce que c'est un tenace, le bougre ! Mais quand il a vu que j'avais définitivement décidé de me la jouer étoile de mer, il a déclaré forfait.

3. La comparaison

C'était un poil cruel, hyper vache, et je ne sais toujours pas s'il m'a pardonné cette intense méchanceté… Mais pour les besoins de mon savoir personnel, il FALLAIT que je le fasse.

Au beau milieu des caresses passionnées de mon Zozo, je lui ai dit « hum, tiens, c'est marrant, mon ex aussi faisait ça… Mais un peu mieux. » Deux jours après, il refusait toujours de m'adresser la parole.

4. Le petit soupir d'ennui

Le soir où j'ai décidé d'utiliser cette arme fatale, Gustave avait été paaaarticulièrement agaçant toute la journée, donc j'étais un peu satisfaite de ma petite pique.

Lui, beaucoup moins. Quand il a entendu mon soupir d'ennui qui ne laissait aucun doute possible, il s'est arrêté d'un coup et a filé réfléchir au sens de la vie, dans la cuisine.

5. La phrase saugrenue

Parfois, mon esprit vagabonde quelque peu pendant que je fais des galipettes avec mon beau mâle, mais j'ai toujours la délicatesse de garder ça pour moi, histoire de rester concentrée sur le nerf de la guerre.

Mais dans le cadre de mes tests, j'ai bien été forcée de lui parler de la liste de courses alors qu'il me mordillait le cou, trèèèès concentré. Forcément, les considérations matérielles l'ont fait redescendre sur terre et il a vite perdu son intérêt pour mon cou.

 

Bon, une fois que je lui ai avoué que c'était uniquement une expérience pour le boulot, comme ça, pour voir, il s'est senti un peu mieux, Charmant. Il m'a même proposé de remettre ça, pour voir si j'avais bien exploré tous les terrains…

 

MDS

Crédit Photo : Instagram