SEXOUNET : libido en BERNE ? Que faire

Est-ce l’hiver morne et glacial qui s’annonce (brrrrrrr on en a déjà les pieds tout gelés), le petit coup de mou tellement les vacances paraissent à des millions d’années-lumière, ou bien (horreur) Charmant qui ne nous ferait plus d’effet ?

Voici comment remettre d’aplomb une libido défaillante… 

1. En commençant par le commencement

A savoir : et si c’était tout bêtement… notre contraception qui nous jouait des tours ? Du coup, on file non sur internet pour se faire peur (hiiiiiii ça y est j’ai un cancer de l’utérus), mais chez son gynéco faire un point pilule-stérilet-patch et tutti quanti.

Et si ça ne vient pas de là, bah on creuse… et on creuse, et on creuse, on va bien finir par trouver !

2. En se requinquant

Forcément, avec le soleil qui se barre trop tôt (est-ce qu’il est 5h de l’aprem ou bien 22h, là ??!), et les lèvres qui se mettent à gercer et peler (Hiiiiiiiiiiiiii), bah on n’a plus qu’une envie : s’enterrer sous une montagne de couettes et de grosses chaussettes en moumoute, et ne plus en bouger jusqu’au prochain réchauffement des températures.

Du coup, c’est compliqué de sortir de là même pour un câlin rapide… alors on file au spa pour dégeler son corps engourdi et regonfler son moral en attendant les orgies des fêtes de fin d’année, et on se fait un petit rituel cocoon chaque dimanche soir : bain chaud aux huiles essentielles qui sentent bon, petits soins du corps et du visage, pause tisane parfumée à la cannelle…

On se sent mieux, on se sent bien, et tiens, ça ne nous donnerait pas comme des envies d’aller titiller Gustave, sur le canapé ?

3. En baladant les mains

Évidemment, si chacun à son bout de canap’ devant la télé, ça ne risque pas de faciliter le rapprochement des corps.

On multiplie les contacts avec Zozo dès qu’il passe à portée : hop, une petite main furtive sur le fessier en allant à la cuisine, un frôlement sur la nuque à cette soirée apéro entre amis, une caresse un peu appuyée sur la cuisse… ça chauffe doucement, lentement mais sûrement… juste de quoi relancer la machine !

4. En renouant avec son corps

Avant de renouer avec celui de Jojo, on commence par se réapproprier son corps… on se balade nue (oui, on tire les rideaux avant !) et on s’observe dans le miroir avec un œil indulgent : alors, ils ne sont pas beaux, nos seins ? Au moins, ils ne sont pas regonflés artificiellement…

Et puis, on s’entraîne toute seule sous les draps, histoire de réveiller tout ce qui sommeille là, dans la culotte en coton…

5. En relâchant la pression

Parce qu’on se fait du mouron, ça tournicote dans notre tête qui ne s’arrête JAMAIS de s’activer (surtout la nuit), donc on alimente le vilain stress pollueur de libido, et on n’a aucune, mais alors aucune envie de folâtrer sous la couette avec Charmant…

Et si le petit truc pour que ça aille mieux c’était tout simplement… d’attendre ? Bah non, on n’a pas envie ce soir, et pis c’est tout.

On ne se met pas la pression, on évacue les tensions (on peut subtilement glisser à Charmant qu’on aurait bien besoin d’un massage du dos), on déconnecte et on se pose au calme.

Et on redémarrera en douceur quand on sera prête… 

Crédit photo : Pinterest