5 ASTUCES pour survivre à un RÉVEIL IMPOSSIBLE

Oui, le challenge est rude. Hier soir, vous avez un peu abusé de Netflix en enchaînant l’intégrale de la saison 2 de Stranger Things, et ce matin… bah en fait, vous ne savez plus trop qui vous êtes, où vous êtes et surtout, quel est ce tintement désagréable qui résonne dans vos oreilles (un demo-dog ?).

Allez, on vous file un coup de pouce pour vous extirper de votre lit sans (trop de) casse.

1. Tenter le coup des allumettes

État des lieux côté yeux : bon, ils restent obstinément collés l’un à l’autre. Tentative de sauvetage : mettre des bâtons d’allumette pour les maintenir ouverts ?

Un échec cuisant plus tard… On recommence, cette fois en douceur.

On bannit les néons et autres lampes qui filent une claque dans la figure à l’allumage, pour privilégier une ampoule de chevet à la lumière toute gentille.

Là, déjà, ça va mieux.

2. Chaque chose à sa place

Oui, ça va être la course pour se doucher, s’habiller, et avaler son café avant de filer. Du coup, on se crée un « sas » de décompression dans la cuisine (café café où est ma tasse de caféééééééééééééé), en calant tout de façon à pouvoir se faire couler son précieux breuvage salvateur, et émerger sans tout péter : la machine bien à portée de main avec la bonne dosette (et PAS la décaféinée qui traînait dans le coin…), le pain grillé juste sous les petites assiettes et le miel bien calé… Voiiiiiilà.

3. La petite gym qui fait du bien

Non, passer de la station « allongée bien au chaud sous la couette moelleuse » à la station « vite, vite, debout ! » n’est absolument pas naturelle (contrairement à ce qu’on veut nous faire croire !).

Alors, avant de se lever, on adopte les bons mouvements qui vont réveiller notre corps tout endormi sans lui faire de mal : on commence par s’étirer comme un chat (oui, ils ont beaucoup à nous apprendre), en allongeant les muscles au maximum. Ensuite, on peut envisager de se relever en position assise d’abord, les deux pieds à terre (chaussons, chaussons, chaussons !), et, enfin, de se mettre debout sans flageoler.

4. La bonne douche

L’étape la plus piégeuse du réveil : filer sous la douche en se disant que ça va nous réveiller… C’est vrai, sauf qu’en général on a tendance à caler le jet d’eau sous « chaud », « encore plus chaud », « alleeeeez, encore un poil plus chaud », et au final, rester 15 minutes à somnoler sous cette vague bienfaisante.

Le bon truc : entre 20°C et 30°C, la douche agit de façon tonifiante et permet un vrai réveil. Au-delà… à vous de voir si vous avez une bonne excuse pour votre retard au boulot !

5. Aller à l’essentiel

Finalement, le plus important pour les matins les plus compliqués, c’est surtout de ne pas s’éparpiller : est-ce qu’on a vraiment besoin de perdre du temps à chercher cette boucle d’oreille égarée, ou est-ce vraiment le bon jour pour mettre cette robe que vous ne mettez jamais ?

Non, pour les jours totalement sans, on va à l’essentiel : votre slim habituel, votre paire de boots favorite, une chemise blanche, un café à shopper en chemin et basta.

Le mieux est souvent l’ennemi du bien… 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo : Pinterest