Pour s'affûter on se met au TRAINING DOUX

Non, on n’a pas toutes les gènes d’une fitgirl en puissance, taillée pour courir des kilomètres sans faiblir et enchaîner les abdos sans gémir au bout du troisième mouvement…

Alors, pour se forger une silhouette toute en fermeté sans (trop) suer, on adopte la gym non violente !

Petit mode d’emploi… 

1. On passe en mode zen extrême

LE sport tout doux par excellence, qui fait du bien aux muscles et au mental trop stressé, c’est le yoga ! On vous voit déjà faire une petite moue dubitative « moui c’est surtout tendance mais ça ne fait pas grand-chose hein ».

Et c’est là que vous vous fourrez le doigt dans les mirettes ! Parce que mine de rien, on travaille sa souplesse et son endurance, via des postures qui, oui, peuvent avoir l’air ridicules, mais sont ultra bonnes pour se tonifier ! Et Gisele alors, comment vous croyez qu’elle entretient son corps de rêve, hummmm ?

Petit conseil : pour les débutantes, le yoga Hatha est le mieux adapté.

2. On avale les kilomètres

Aller à la salle de sport pour s’acharner sur une machine et suer comme un phoque jusqu’à avoir envie de décéder de fatigue, très peu pour nous…

Du coup, pour des cuissots fuselés et des mollets de danseuse de ballet, on opte pour ce qu’on sait encore faire le mieux : arpenter les trottoirs les pieds confortablement glissés dans nos sneakers préférées.

Bon, le but n’étant pas de flâner en s’arrêtant devant chaque vitrine si on veut voir un vrai résultat, il va s’agir d’y mettre quand même un peu du sien… à raison de 20 minutes par jour (après le dej’, par exemple) en accélérant le pas pour se donner un bon coup de fouet ! Et qui sera la plus en forme pour attaquer cette réunion avec Big Boss ?

3. On redécouvre la danse classique

Mais en version allégée ! Ça s’appelle le « Ballet Beautiful » et c’est le nec plus ultra pour se bouger et allonger sa silhouette sans violence.

Ce doux mélange entre fitness et danse classique créé par Mary Helen Bowers est parfait pour brûler les calories sans s’infliger des séances de torure sous les ordres d’un caoch tyrannique : les mouvements privilégient les étirements, pour des muscles tout en harmonie.

4. On hypopresse

Non, pas la peine de chercher dans le dico, ce verbe n’existe pas ! En revanche, la gym hypopressive, ça oui, et c’est ultra bon pour le tour de taille !

Concrètement, il s’agit de travailler sa respiration avec des techniques très précises, qui font travailler la sangle abdominale et ses muscles profonds. Tout bénef’ pour un ventre en béton sans souffrir !

5. On apprend à courir… dans l’eau

On le sait, l’eau est l’univers parfait pour évoluer sans faire de dommages à ses articulations. Mais, bon, prononcer le mot « aquagym » nous évoque le plus souvent des groupes de jeunes retraitées dynamiques causant popotte entre deux battements de jambes mollassons.

Heureusement, comme on aime quand même beaucoup la piscine, est arrivé… l’aquajogging ! Oui oui, ça existe… Le but étant de « courir » d’un bout à l’autre du bassin sans mettre les pieds au fond, mine de rien, ça fait sacrément fondre la cellulite !

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo : Pinterest