J'ai appris à me faire des YEUX de DÉESSE en 5 minutes CHRONO !

Non, je ne suis pas naturellement née avec un eye-liner œil-de-chat intégré, à mon immense regret.

Du coup, pour me faire un regard de déesse vénérée façon Cléopâtre, bah j’ai dû apprendre sur le tas… avec pas mal de foirages (coucou trait de liner raté !), mais maintenant, je maîtrise grave.

1. Le b-a ba

La toute première chose que les matins post-soirée m’ont enseignée, c’est que les cernes arrivent tôt ou tard (et souvent plus tôt que tard d’ailleurs).

Pour éviter de sortir avec le regard d’un lamantin à 2 de tension, j’ai donc appris trèèèès vite à avoir toujours un meilleur ami avec moi : un soin contour des yeux boosté en vitamines comme le ginkgo biloba (avec une petite bille en métal parce que fiouuuuuu ça fait du bien !).

Pour l’appliquer, je tapote du bout des doigts (ou de la bille) pour relancer la circulation pronto.

2. Les oubliés

On pense regard alors forcément on se dit mascara, liner, fard, tout ça tout ça… Sauf que pour avoir les yeux qui pétillent comme un soda bien frappé, il faut d’abord penser sourcils, ces grands négligés des mirettes qui envoient des éclairs !

Pas besoin d’en faire des tonnes : une jolie ligne (pour la première fois, j’ai filé chez un pro comme L’Atelier du Sourcil, pour être tranquille), et un petit coup de brosse juste laquée pour que ça tienne. Alors, ça fait des bulles ou pas ?

3. Le trait qui change tout

Je la croisais tous les matins sur le chemin du bus, cette nana qui avait un regard magnétique par tous les temps… sans jamais arriver à saisir ce petit truc qui faisait TOUTE la différence. Et puis, un jour où j’avais les idées moins embrouillées que d’habitude, hop, ça fait « tiiiiiiilt » dans ma tête : le trait de crayon ! Mais attention, pas n’importe quel trait de crayon : un crayon brun doux, juste passé au ras des cils, c’était ça la petite astuce qui m’avait toujours manqué…

4. L’astuce mascara imparable

Mon mascara et moi, c’est un peu comme une grande histoire d’amour qui n’est pas prête de s’achever. Et, comme j’ai bien eu le temps de perfectionner ma technique d’application, j’ai chopé une ficelle d’artiste makeup qui me réussit à tous les coups : je place ma brosse sur les cils, et zou je regarde vers le bas.

Pourquoi donc ? Parce que de cette façon, les cils se redressent bieeeen mieux !

5. Le petit point de lumière

Ce qui m’évite d’avoir les yeux à moitié endormis le lundi matin, c’est un conseil que Soso m’a gentiment soufflé et que j’applique religieusement chaque matin difficile…

Je mets juste une touche d’ombre très claire dans le coin interne de l’œil, en utilisant du blanc irisé, du champagne rosé ou un beige pas trop marqué. Je fais pareil juste sous les courcils, et tadaaaaa : je brille sans clignoter comme un sapin de Noël !

6. L’arme anti-gonflette

Enfin, ma petite arme secrète, qui dégonfle en moins de deux mes poches (que dis-je, mes valises Vuitton) sous les yeux, c’est tout simplement : un coton d’eau de bleuet toute fraîche que je pose sur mes paupières quelques minutes pendant que mon café coule.

C’est bon, je reprends forme humaine !

Crédit photo / Pinterest