Ma PEAU entre dans une PHASE catastrophe #Sauvetage !

Là, ce n’est plus la cata, c’est le radeau de la Méduse et le Titanic cumulés : le double naufrage inéluctable, inarrêtable, irrattrapable ???

Mais je vous le dis tout de suite : je ne la laisserai pas se saborder toute seule, ohhh non !

Petite peau pourrie, voici le traitement que je te réserve… 

1. Elle tire

En fait, c’est comme si j’avais la sensation d’un lifting fraîchement réalisé sur mon visage, mais de façon permanente, et sans rajeunissement visible. Mais pourquoiiiiiiii ? Ma dermato est formelle : mon épiderme est dé-shy-dra-té !

Du coup, pour la regonfler en eau et qu’elle soit toute repulpée et jolie, je lui ai concocté un programme choc à base de : nettoyage extra-doux sans savon, crème hydratante +++ (comme la Cold Cream de Bio-Beauté by Nuxe) le matin, et le soir, démaquillage à l’huile d’avocat suivi d’une crème nourrissante et régénérante.

Un petit mois à ce rythme (le temps que les cellules se renouvellent bien), et c’est reparti !

2. Elle rougit

Comme si ça ne suffisait pas, parfois, elle prend un malin plaisir à sortir de jolies plaques rouges qui me donnent l’air d’une poivrotte même à 8h du mat’ (alors que j’ai à peine exagéré sur les mojitos samedi !).

Histoire de la calmer un bon coup, dans ces cas-là je troque mes soins habituels contre des formules spécifiques, en commençant par un sérum qui va détoxifier mon épiderme (Booster DETOX de Clarins). Ensuite, une crème apaisante SOS, avec des actifs ciblés comme l’avoine ou le jojoba.

3. Elle ternit

Ouhhhhhhh, un petit coup de chaud au bureau avec les dossiers « urgents pour hier » qui s’accumulent devant mon écran, et ma peau crie stoooooooooop ! Stress + pollution = le parfait combo pour me filer un teint grisâtre en moins de temps qu’il n’en faut pour noter « filer faire une séance de yoga ».

Là, je l’attaque à fond, avant qu’il ne soit trop tard. Le secret : la booster avec des gommages aux acides de fruits, qui vont accélérer son renouvellement pour qu’elle redevienne touuuute douce. Pour ma peau sensible, c’est une à deux fois par semaine, pour les autres, on peut y aller tous les deux jours !

Et, ma petite astuce à moi pour aller mieux dedans comme dehors, c’est de grignoter une poignée d’amandes pendant les petits creux…

4. Elle éclot

Un peu comme les pétales qui éclosent joliment au Printemps, ma peau a décidé de se mettre à fleurir… sauf que là, c’est franchement loin d’être une réussite : petits boutons, points noirs et inflammations au programme !

Premier geste salvateur : l’hydrater. Oui, elle a l’air un peu luisante, comme ça, mais en fait, c’est juste qu’elle produit trop de sébum et si je l’assèche, bim je tombe dans un cercle vicieux infernal.

Alors le matin, je la nettoie tout doux sans décaper, avant d’appliquer un soin matifiant, et le soir, je lui file une crème doudoune (Crème de jour Ictyane de Ducray). Le week-end, un masque à l’argile blanche pour l’assainir sans qu’elle se sente agressée, et le tour est joué !

5. Elle se laisse aller

Oui, elle prend ses aises, comme si elle avait enfilé son jogging du dimanche, mais tous les jours… Halte-là !

Pour la remettre sur les rails, j’ai arrêté les régimes yo-yo qui la bousillent, et filé me procurer un bon produit à base de rétinol repulpant.

Et, en complément, j’ai rempli mon assiette d’antioxydants avec du thé vert, des oranges, des kiwis, des poivrons rouges… 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest