Je me suis réconciliée avec la CELLULITE

Après des années de lutte acharnée avec ma cellulite, on a finalement décidé de faire la paix. Après tout, ce n'est pas une vie de se faire la guerre en permanence alors qu'on cohabite depuis si longtemps !

J'ai pris mon temps pour l'apprivoiser, apprendre à la connaître, lui expliquer que la pudeur, parfois, ça a du bon, et ça a fini par marcher.

Aujourd'hui, on vit en paix et on se demande même comment on a fait pour ne pas se supporter pendant si longtemps !

1. Le miroir

Un jour, j'ai pris mon courage à deux mains et je me suis mise à poil. Au sens propre, hein, pas au figuré. Debout devant la glace, je me suis contorsionnée pour apercevoir mes petits capitons. Ils étaient là, un peu timides, alors je les ai caressés du bout des doigts, je les ai étudiés sous tous les angles, pour finalement me rendre compte, qu'ils n'étaient pas si terribles. Et puis, tiens, sous cet angle-là, je me suis aperçue que mon popotin était vachement à son avantage, lui !

2. Les shorts

J'avais banni ces petits morceaux de tissu de ma garde-robe depuis bieeeen longtemps ! Dès l'instant où j'avais découvert ma cellulite, je n'avais fait que la planquer, même l'été, sous des jeans et des robes aussi longues que possible. Sauf que voilà, la dernière canicule a failli avoir ma peau… Donc bon, j'ai un peu revu ma position et enfilé un short en flippant de ressembler à un petit flan tout tremblotant. Boum ! Une fois le short en place, surprise, je ressemblais juste à n'importe quelle nana en short, tiens. Après tout, les jambes parfaites et ultra lisses, c'est un mythe !

3. Le collant opaque

Certains jours, ma cellulite et moi on a plus de mal à se voir en peinture. On a beau être réconciliées, parfois c'est comme avec Gustave, on a besoin de prendre un peu de distance pour ne pas se détester ! Ces jours-là, quand le temps s'y prête, je la glisse délicatement dans un collant bieeeen opaque. Hop, comme ça, elle peut mieux respirer que dans un pantalon mais personne ne la voit. C'est le meilleur compromis qu'on ait trouvé et, pour le moment, on en est toutes les deux ravies !

4. Les massages

Certes, je me suis réconciliée avec mes petits capitons, mais ça ne veut pas dire que je leur laisse le champ libre pour exister ! Nope. Alors on a mis au point une petite routine de soin ensemble, à faire tous les dimanches dans la salle de bains. Je cajole mes petites cuisses, je les câline, je les complimente, pour les mettre en confiance et les détendre… Ensuite, bam ! Je m'attaque à mon massage favori : les percussions ! Poings fermés, je mets touuuute mon énergie à tapoter mes cuisses pour déloger la graisse disgracieuse qui se trouve sous ma peau. Ensuite, pour calmer le jeu et éviter que mes capitons ne me haïssent, je leur fais un petit massage avec de l'huile d'amande douce et un peu d'huiles essentielles de cèdre d'Atlas, cyprès vert, citron et pamplemousse.

5. Le body positivisme

On est toutes là, à maudire notre cellulite dans notre coin, à prier on ne sait pas qui en espérant qu'elle disparaisse toute seule et à envier les nanas qui exhibent un corps aussi lisse que le pot du houmous avant qu'on le commence… Et pourtant, on vit toutes avec nos capitons ! Alors de voir celles qui osent les exhiber, les montrer, les prendre en photo et se fouuuutre totalement de ce que les autres en pensent, ça m'a quand même fait un bien fou !

 

Et à ma cellulite aussi !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest