Mes ASTUCES pour SURVIVRE à HALLOWEEN

Et voilà, comme tous les ans, c'est le retour du jour préféré de tous ceux qui adorent les films qui font peur et les déguisements un peu cheap de vampire ou sorcière…

En ce qui me concerne, c'est plutôt une journée passée à soigneusement éviter tout ce qui tourne autour des monstres et des grosses têtes de citrouilles grimaçantes.

Mode d'emploi pour ne pas succomber à la crise – cardiaque ou de foie – d'Halloween.

1. La soirée à la maison : les enfants

A peine rentrée chez moi, je me barricade à triple tour pour éviter l'intrusion des pires monstres d'Halloween qui existent : les mioches. Ensuite, quand ils viennent sonner en hurlant, je fais toujours en sorte de n'avoir aucun bonbon, histoire qu'ils se passent le mot et que les premiers soient aussi les derniers… Dernière option, leur ouvrir en leur fichant une trouille monstre, pour être tranquille dans mon canapé touuuut le reste de la soirée ! En général, un masque à l'argile verte et un bain d'huile sur les cheveux, c'est plutôt efficace...

2. La soirée entre potes : le déguisement

Gustave a accepté l'invitation de ses potes à une soirée déguisée spécialement ce soir… Bon, comme d'habitude, on ne le remercie pas pour son esprit d'initiative ! À éviter absolument : le déguisement de sorcière, de vampire ou de zombie dégueu avec du maquillage qui coule et des fringues déchirées. Je ne prévois pas non plus de me ruiner en essayant de me concocter une tenue qui va surpasser celle des autres, non. Le mieux, c'est encore de choisir de se déguiser en quelqu'un ou quelque chose de facilement reconnaissable, comme Kim K, qui ne nécessite que très peu d'efforts financiers : des bijoux en toc, une jupe ultra moulante, un peu de contouring, du PQ dans le décolleté et en avant !

3. La soirée à la maison : le programme télé

Une grosse plâtrée de pâtes fumantes sur la table basse, des chaussons confo, un plaid tout doux sur les épaules, me voilà prête pour une graaaande et loooongue soirée (merci le jour férié demain !) dans mon coin ! Sauuuf si le programme télé me met des bâtons dans les roues… Alors je deviens une pro de la zapette entre toutes les chaînes pour éviter le moindre téléfilm avec apparition d'une citrouille ou d'un tueur en série masqué qui épie une nana sous sa douche. Bah oui, quoi, je suis impressionnable, quand même ! Et je huuurle « vade retro satanas » à pleins poumons dès que je vois un bêtisier à l'écran, c'est rigolo, ça fait sursauter le chat...

4. La soirée entre potes : la nourriture

Bien entendu, Gugus et moi avons fait sensation en Kikim et Kakanye de haut vol ! Un gobelet en plastique plein de sang-ria (vous l'avez, le jeu de mot d'Halloween ?) à la main, on se met en quête d'un petit truc à grignoter pour faire en sorte que cette soirée soit moins nulle que prévu. Et là, je m'aperçois avec horreur que celui ou celle qui s'est chargé de préparer à manger à pris un peu trop à cœur le thème de la soirée ! Bonjour les doigts en pâte feuilletée, les bonbons en forme d'yeux sanguinolents et les cookies couverts d'un glaçage blanc – pour faire des fantômes, m'explique Gustave à l'oreille, au cas où je serais une demeurée pur beurre… La soirée va être loooongue.

5. La soirée à la maison : les autres

Bien installée dans le canapé, je me suis finalement décidée à rattraper mon retard dans la première saison de Stranger Things. Je suis donc en train de flipper trèèès légèrement, un coussin à portée de main, quand tout à coup… BOUM, BOUM, BOUM ! Je sursaute donc avec naturel (en faisant tomber la moitié de mes MnM's par terre) et je cherche l'origine du bruit en couinant de trouille. Aaah bah le voisin a décidé de recevoir la moitié de beauf-land et de faire une soirée films d'horreur avec son nouveau home cinéma, très sympa. Je vais peut-être filer sous la couette avec des bouchons d'oreille en priant pour m'endormir rapido, moi...

6. La soirée entre potes : les autres

Comme prévu, la moitié des potes de Gustave est déguisée en Harry Potter (ultra original, les gars) et l'autre moitié en zombies sanguinolents… Je suis partagée entre le fou-rire nerveux et les pulsions psychopathes à cause de celui qui éteint la lumière toutes les dix minutes pour faire peur à tout le monde, celle qui glapit comme un renard dès que quelqu'un crie « bouh » et ceux qui essayent de balancer leur dentier en plastique dans le verre du voisin « pour rigoler »…

 

Bon... Bah je crois que je vais me faire une tisane et me préparer pour la grasse matinée de demain. Parce que qui dit Halloween dit... Jour fériééé !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest