10 FOLIES parisiennes qu'on ADORE détester

Aaaah Paris… La ville de l'amour, des lumières, du romantisme, de l'élégance à la française…

Mais aussi des pigeons qui se soulagent partout, des gens haineux qui se défoulent sur tout le monde et de la ligne 13 qui se transforme en joyeux panier à salade touuuute la journée !

1. Les gens râleurs

Non mais franchement en vrai, il faut avouer qu'on en profite autant que les autres... La dernière fois, j'ai pu hurler un putain en plein métro et ça n'a choqué personne, je l'ai fait chez ma grand-mère, elle a failli trépasser.

2. La saleté du métro

Oui, c'est immonde, tellement immonde, que j'ai parfois envie de faire un câlins à mes chaussures pour m'excuser de leur faire subir ça ! Mais d'un autre côté, la fois où j'ai fait tomber un papier par terre, je ne me suis pas sentie SI mal que ça.

3. Le prix de la pinte

Depuis le temps que j'habite à Paris, j'ai pris l'habitude de me jeter sur le moindre happy hour pour payer ma pinte MOINS de 8 euros ! L'affaire du siècle, ni plus ni moins.

4. Le rush permanent

A Paris, c'est bien simple : celui qui ne court pas n'a aucune chance de survie. J'ai remisé mes talons au placard sitôt arrivée pour me faire une tenue de combat avec sneakers obligatoires.

5. La loi des escalators

En arrivant à Paris, je riais jaune quand un pressé m'indiquait (toujours avec une grande patience) que je devais me mettre à DROITE de l'escalator si je refusais d'aller plus vite… Aujourd'hui, je peste contre ceux qui ne respectent pas cette loi immuable parisienne.

6. Les boutiques le samedi après-midi

Finalement, à voir le monde que je croise chez Zara et les harpies qui m'écrasent les pieds chez H&M, la densité de population de Paris doit avoisinner les 800 habitants au mètre carré...

7. La proximité immédiate dans les transports

On ne sait pas qui touche quoi et on préfère rester dans l'ignorance. Mais quand un gros connard tente une main beaucoup trop baladeuse, je ne me gêne pas pour le lui faire comprendre à coups de talon !

8. La bagarre pour les appartements décents

J'ai failli pleurer en laissant mon premier chèque de loyer, mes reins, ma nouvelle paire de lunettes et ma collection de bijoux en argent. Mais j'étais si fière d'avoir remporté la bataille contre les 60 autres pigeons qui convoitaient ce micro-studio !

9. Les touristes en troupeau

Ils flânent. Lèvent le nez. Parlent fort. Prennent tout en photo. Monopolisent le trottoir. Font du bruit. Pour rien. Et les français sont les PIRES. Qu'on se le dise.

10. Les joueurs d'accordéon

Ils nous regardent toujours avec leur air ravi de la crèche, bloquent les portes quand on veut sortir du métro et nous caaaassent les oreilles avec leurs reprises de la Bamba sans aucun rythme. 

Crédit Photo : Pinterest