Je ne comprends PAS comment on fait les BÉBÉS

Bon, pas physiologiquement parlant, hein, ça ça va, je maîtrise.

Je veux dire comment encore maintenant, avec les foirages Tinder, les boulots archi prenants, la galère des couples, les engueulades autour du lave-vaisselle et compagnie, il est ENCORE possible qu'un môme pointe le bout de son nez parmi tous ces obstacles que la vie lui balance en pleine face ?!

Regardez, c'est incompréhensible...

1. La rencontre ratée

Entre deux journées de boulot trop longues, plus personne n'envisage de faire des rencontres ailleurs que sur Internet ou une appli. C'est bien simple, Tinder a détrôné les samedis soirs dans les bars à descendre des pintes avec des inconnus. Alors bon, on ne compte plus les couples qui se rencontrent, gênés, dans un bar guindé où le moindre cocktail coûte la moitié d'un SMIC et passent une soirée semi-apocalyptique à se demander dans quel piège ils viennent de tomber…

2. La mise au lit catastrophique

Si la bonne surprise est au rendez-vous, il est possible que ce rencard qui commençait extrêmement mal se termine dans un lit. Et là… C'est plus ou moins le petit drame. Bah oui, hein, entre le moment où il faut choisir dans quel appart' les galipettes vont avoir lieu, celui où il faut partager un taxi en se regardant du coin de l’œil et le moment intense où on se demande si monsieur va daigner enlever ses chaussette… Non, vraiment, ça n'a rien de très évident ! Sans parler des coups de coude malencontreux parce qu'on ne connaît pas bien la masse corporelle du barbu qui s'agite sous nos draps.

3. La gêne du lendemain

Une fois la chose faite et le jour levé, la gêne fait un graaaand coucou en passant sa tête par la porte de la chambre ! Coucou à la tronche de nana qui n'a pas eu le temps de se démaquiller (arrêtez de nous dire que vous nous aimez au réveil, on sait que vous réprimez toujours un sursaut de trouille quand vous posez vos yeux sur nos larmes de mascara), coucou la petite culotte qui a volé sur l'abat-jour de la lampe et coucou le gus qui s'emmêle les pieds dans son pantalon parce qu'il essaye de se grouiller pour ne pas être trop en retard à sa réunion. Quand vient le moment de décider si on se revoit ou pas, il y a souvent un intense moment de flottement où on a l'impression d'être Rose sur sa planche à la fin de Titanic.

4. La gestion de la relation

Au bout de quelques temps, voilà qu'on se retrouve dans une « relation. » On essaie de la vivre à la cool, sans se prendre la tête, mais la moitié du temps on se demande pourquoi on est allée s'embarquer là-dedans. Certes, c'est agréable de partager sa vie avec un zozo plus dégourdi que les autres (sauf quand il fourre ses chaussettes sales dans le lave-vaisselle parce qu'il n'a « pas fait gaffe », mais c'est aussi une source de stress inteeeense. Déjà qu'on a du mal à partager sa salle de bains et qu'on ne supporte pas qu'il mette son nez dans notre boîte de tampons, alors si on imagine une salle d'accouchement, on est à deux doigts d'hyperventiler.

5. Le flip absolu du futur

On ne sait déjà pas ce qu'on va offrir à notre cher Gugus pour Noël (si tu lis, ça, Gus, laisse traîner des indices quelque part, merci !), alors le futur c'est un concept extrêmement flou et super flippant. Mémé qui nous demande quand on va se marier, la boss qui laisse entendre qu'un deuxième congé maternité serait fatal à l'équipe et notre cousine qui décide de pondre son troisième mouflet alors que les deux précédents sont des suppôts de Satan… Voilà de quoi nous décourager pour un loooong moment !

 

Alors on prend des billets d'avion pour aller en vacances en Italie – avec nos derniers RTT – et on se dit que pour les mioches, on verra bien plus tard !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest