GARDE-ROBE : sortir ENFIN du grand BORDEL !

Non, vraiment, ça ne peut plus durer.

Il est temps de prendre votre courage à deux mains et de regarder les choses en face : ouvrir votre armoire est devenu une entreprise à haut risque, qui vous met en péril tous les matins de sortir avec une jupe à pois et verts et un top moutarde.

Voici comment vous en sortir, définitivement.

1. Le regard honnête

C’est le moment de vérité, celui d’ouvrir la boîte de Pandore (bon, votre armoire) et de regarder courageusement TOUT son contenu : est-ce qu’en tendant la main au pif pour saisir un t-shirt et un jean, vous êtes ultra sûre d’être satisfaite et d’en sortir un style qui vous correspond vraiment ?

Si la réponse est non, il est temps d’attaquer le problème de front, à savoir : sortir (avec une grue ? une pelle ?) toutes vos fringues pour les étaler en masse autour de vous.

2. La bonne question

C’est là que la deuxième phase du processus intervient : savoir éliminer les indésirables dans la montagne qui se dresse devant vous.

Pour chaque pièce, on applique un procédé qui a fait ses preuves : on prend cette robe boule, on la regarde et on se demande « ça, je le porterais demain ou pas ? ». Si la réponse est clairement non, direction la pile à donner. Et ce, dans la minute, sans regarder en arrière !

3. La bonne poubelle

Évidemment, pour que le process fonctionne et qu’on ne soit pas immédiatement tentée de récupérer cette blouse volantée hippie parce que « on ne sait jamais, pour une soirée déguisée », on aura pris soin au préalable de se munir d’un bon, mais alors très bon paquet de sacs poubelles XXL.

Attention, le gros piège serait de laisser traîner tous ces sacs (non, on ne doute pas qu’il y en aura beaucoup) dans l’entrée pendant 3 semaines… On file s’en débarrasser, via des dons à des associations (Secours populaire, Emmaüs), ou bien en les mettant en vente tout de suite en vide-dressing.

Ouf, sauvée !

4. La bonne pièce

C’est là que ça devient carrément intéressant, cette histoire… Parce qu’une fois l’immense tri fait, on va découvrir non seulement qu’on a un espace de rangement dingue, mais qu’en plus, on va pouvoir le remplir ! Mais attention, de façon intelligente, cette fois…

On examine ce qui nous reste, et on définit notre style, celui qu’on s’est créé tous les jours sans même s’en apercevoir : on est plutôt slim noir, t-shirt loose et boots ? On reste dans ses basiques, pour ne plus jamais se planter de look en filant à la bourre le lundi matin.

5. Le bon rangement

L’étape ultime, celle qui va achever votre transformation suprême : re-ranger vos tenues parfaites dans l’armoire, sans que le tout ne devienne en 3 minutes un temple du bordel.

Là, on pique ses petits trucs à la grande prêtresse du tout-nickel, Marie Kondo : comme, par exemple, rouler ses t-shirts avant de les placer côte à côté dans un tiroir, pour pouvoir sortir hyper facilement celui qui vous intéresse sans défaire toute la pile…

On sépare les manches courtes des manches longues, et on range enfin sa collection de boots dans des boîtes dédiées.

Pour les accessoires, on se rue sur des jolis bacs, et pour la penderie, on investit dans des vrais bons cintres en bois.

 

Alors, qui a un look canon tous les matins maintenant ?

Crédit photo / Pinterest