6 TECHNIQUES QUI RUINENT LES CHEVEUX

Notre tignasse, on l'aime et on la déteste tout à la fois... et surtout, surtout, on lui fait subir tellement de petites vilenies au quotidien qu'on en finit par le regretter, en constatant les dégâts devant la glace.

Et si on bannissait tout simplement ces techniques qui détruisent notre précieuse crinière à vitesse grand V ?

1. Les ondulations piégeuses

Avoir les cheveux souples et bouclés comme un personnage de manga, c'est joli mais ce n'est pas très réaliste, surtout quand on a une base de baguettes filasses au départ. Non, le fer à boucler n'est PAS votre ami pour la vie... pensez un peu à votre petite cousine qui a fini par se brûler la pointe de l'oreille, oui oui... Sans oublier le temps de chauffe tellement élevé (200°C tout de même), qu'il devrait vous garantir des pointes fourchues avant même la deuxième utilisation. Non, vraiment, la serviette microfibre qui absorbe l'humidité en un temps record, c'est pas mal.

2. Les agressions chimiques sournoises

Cruella d'Enfer a fait de ses racines bicolores un style. En revanche pour vous, elles sont un cauchemar. Écartez ce risque en espaçant les séances de coloration ou décoloration, en salon. Tout d'abord parce que les changements brutaux de couleur, ne sont pas toujours adaptés aux saisons. Et parce que vous limiterez l’absorption de produits chimiques tels que l'ammoniaque. A moins de contacter des spécialistes de la coloration bio, ou d'essayer les applications de henné. Ce ne sera pas « permanent » mais au moins, ce sera plus sain. Et puis, le tie and dye ne va pas bien à tout le monde !

3. La coiffure à quatre épingles

C'est en tirant toujours vos cheveux vers l'arrière, avec cette queue de cheval raidasse, que vous fragilisez les cheveux. En prenant toujours le même pli, vous les cassez à des endroits bien précis. Dormez les cheveux détachés pour soulager les nerfs et amusez-vous avec des accessoires pour jouer avec les longueurs et les reliefs. Bun, tresses unilatérales, headbland pour l'effet « cascade », le choix est vaste !

4. Les faux-amis

Masquer les cheveux gras pour une urgence avec un vapo' de shamping sec, vous l'avez toutes fait ! Mais en faire une habitude, jamais ! C'est en recouvrant votre crâne, couche par couche que vous accumulez les impuretés de la journée, les particules de pollution ou de tabac, en premier. Autre effet négatif : cette petite poudre blanche volatile colle, colle, cooooolle et ne masque pas toujours les odeurs. Rien ne vaut un bon massage de la tête avec les mains pour réactiver la circulation sanguine ! Et, au pire, un bon vieux bun pour camoufler les dégâts...

5. La folle du ciseau

Non, les conseils de la stratosphère Youtube ne sont pas l'exemple phare, et se couper les cheveux soi-même mène souvent à la catastrophe capillaire. Pressée, pas vraiment géomètre, vous n'avez pas la vision globale de votre tête. En testant la nouveauté, vous risqueriez de désordonner vos cheveux jusqu'à l’asymétrie totale, à l'avant comme à l'arrière. Pire, de créer un irrécupérable trou dans la frange…Bon, si vous avez des notions et de l'habileté, demandez conseil à votre coiffeur. Il vous orientera vers des ciseaux à bords adaptés.

6. L'oubli fatal

Charmant vous invite à dîner juste après la piscine : c'est l'heure de sortir votre botte secrète, un chignon ni vu ni connu, serti d'un petit nœud. Mais, 24 heures après, c'est le drame : vos doux cheveux sont devenus secs comme une botte de paille, très ondulés et bourrés de nœuds. Le plan de sauvetage : hydratez-les immédiatement pour faire disparaître les effets indésirables du chlore, et démêlez doucement les mèches avec les doigts. Le bon réflexe à avoir à partir de maintenant : appliquer une huile protectrice, été comme hiver, en cas de baignade.

 

VP.

Crédit Photo : Pinterest