RUNNING : pourquoi ce sport TUE littéralement

C'est le sport qui ne se démodera jamais et qui existe depuis le jour où un individu a décidé que courir sans avoir le moindre but était l'idée du siècle.

Aujourd'hui, on ne compte plus les fitgirls et autre running addicts qui postent des photos de leurs performances sur Instagram et se paient une nouvelle paire de baskets tous les mois !

Mais… POURQUOI ?!

1. Pourquoi on court ?

C'est un peu la question que tout les coureurs (et non coureurs, surtout) se posent, sans jamais oser l'avouer. Enfiler des baskets et partir suivre un troupeau de gens qui courent sans but autour d'un lac (pour les plus chanceux) ou sur des trottoirs (pour les pauvres citadins), ça ne fait pas franchement rêver… Pourtant, les prétendues vertus miracles du running sont teeellement séduisantes pour les adeptes du sushi-pizza-McDo, que l'activité se classe en tête des sports à pratiquer absolument ! Et ce, malgré l'allure de petit lamantin pressé qu'il donne même aux plus lookés d'entre nous.

2. Pourquoi on porte des manchettes ?

Sérieusement ? Des manchettes ? Ou même des guêtres et autres chaussettes géantes pour les plus pros. Qui, mais qui, a un jour décrété qu'il fallait se couvrir quelques parties du corps mais pas toutes ? Et de manière totalement arbitraire et anti-stylée… Il faut faire des choix dans la vie, les manches longues n'ont pas été inventées pour les pingouins, hein. Alors on arrête de se saper n'importe quoi sous prétexte que c'est pour la beauté du sport. Parce que si un dénicheur de talents de chez Elite passe par là, on risque de le regretter longtemps.

3. Pourquoi on fait des « ff ff » avec la bouche ?

C'est un bruit qui défie l'entendement puisqu'on ne le fait JAMAIS en temps normal. Exclusivement réservée au sport et plus précisément à la course, cette manière de respirer nous fait ressembler à un pauvre baleineau sur le point de s'échouer au bord de l'océan… Mais elle témoigne aussi du grand sens du rythme qui caractérise l'être humain ! Eeeeh oui, en vous concentrant un peu, vous remarquerez que les « ff ff » sont en totale synchronisation avec le pas de course. Et puis bon, pour ce qui est des dents et de la lèvre inférieure qui se collent pour produire ce doux bruit, on va dire que c'est la manière la plus sûre de ne pas trop ouvrir la bouche pour éviter l'intrusion de moucherons !

4. Pourquoi on essaie de se parler ?

Comme si s'infliger à soi-même d'aller courir ne suffisait pas, on propose à quelqu'un de se joindre à notre souffrance. Une fois la gêne de se voir pour la première fois vêtues de leggings et autres casquettes anti-pluie-soleil-cheveux dans les yeux disparue, c'est le moment de se lancer. Et là, sans vraiment savoir pourquoi, malgré notre endurance égale à celle d'un escargot dans une roue de hamster, on tente de démarrer une looooongue conversation pour se raconter tout ce qui nous est arrivé dans la semaine. Mais bon, tenir une conversation quand on est aussi essoufflée qu'un phoque qui fait des abdos, ça n'a rien de très pratique !

5. Pourquoi on porte un brassard ?!

On est là, à courir comme si notre vie en dépendait et on a besoin de connaître nos performances à tout prix. Pourtant, au lycée, on détestait que le prof d'EPS nous fasse passer des tests débiles supposés déterminer notre VMA et surtout nous ridiculiser devant toute la classe quand on se prenait les pieds contre un plot. Mais aujourd'hui, il nous faut absolument un ignoble brassard transparent à s'attacher autour du biceps pour qu'une appli ultra perfectionnée puisse nous dire qu'on a couru trop peu, trop lentement et trop peu régulièrement cette semaine !

6. Pourquoi on remonte les bras sous la poitrine ?!

On a l'impression de faire partie d'un gang de majorettes géant. À peine la fréquence de nos pas augmente, hop, une mystérieuse force physique pousse nos bras à reeeemonter et à se plier à angle droit sous nos aisselles. Et c'est parti ! On balance de gauche à droite et on accorde notre foulée et notre respiration au mouvement élégant de nos coudes qui pointent dans notre dos...

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest