Comment JOUIR par le DOS ! #C'estPossible !

 Ah mais non, on ne rigole pas du tout quand on vous dit que c’est possible !

Le dos, c’est une zone érogène comme une autre, suffit de bien savoir le toucher pour provoquer des sensations inédites…

Alors, prête pour une petite leçon de massage chaud bouillant ?

1. On se met dans l’ambiance…

Attention, une séance de massage coquin avec Charmant, ça ne se cale pas comme ça, entre un apéro-mojito et un visionnage de L’Amour est dans le pré… (quoi ? Didier est parti en week-end avec sa prétendante ?).

Non non non : pour une ambiance propice à la relaxation, on se programme une soirée « off », et on prévoit de partir plus tôt du boulot ce jour-là, histoire d’avoir l’esprit totalement libre…

2. On mise sur l’huile

Non, votre huile spéciale « chevelure brillante de déesse », ça n’ira pas pour un massage à tomber. On mise plutôt sur une vraie huile de massage (ou une huile d’amande douce, tout simplement). Certaines huiles peuvent provoquer des sensations que vous ou lui ne serez pas prêts d’oublier, comme un échauffement et un picotement de la peau…

D’autres huiles peuvent même se consommer ! Vous êtes plutôt fraise ou chocolat ? (non, on n’a pas trouvé le parfum « raclette »).

3. On prépare la pièce dédiée à nos petits jeux

Lumière tamisée (hop, un foulard jeté sur la lampe de chevet), quelques bougies dans un coin de la pièce (loin des rideaux hein, on vous connaît…), un grand drap posé sur le lit (bah oui, l’huile, ça coule!), le chauffage poussé à fond, et c’est parti…

4. On se met à l’aise

Sous-entendu : à poil (si vous le sentez), ou en tenue légère, mais on évite le pilou-pilou, pas ultra pratique pour un massage coquin… Un ensemble sobre tout simple et noir, ça peut être aussi excitant que de la dentelle rouge (et puis, ça grattouille moins !).

5. Bien le toucher

Qui dit « massage » ne veut pas dire « je pétris joyeusement de la pâte à pain ! ». On commence tout doux avec des effleurements, de la nuque jusqu’au haut des fesses (oui, c’est encore le dos !).

On fait monter la température crescendo, en alternant caresses appuyées et toucher léger (on n’hésite pas à innover avec des accessoires, comme une plume ou des pierres chaudes). Et, oui, la langue aussi peut être un « outil » de massage…

6. Le bas du dos : LA zone à titiller

Histoire de parvenir à vos fins, il faut se concentrer sur le bas du dos, qui est une zone ultra-sensible et à haut pouvoir érogène…

On mise sur le creux des reins, que l’on travaille en alternant montée et descente, les deux pouces calés de chaque côté… On ne lésine pas non plus sur les baisers-chatouilles, hyper excitants !

 

Bon, pour la suite, on ne vous fait pas un dessin…  

Crédit photo / Pinterest