PLAISIR : comment ça MARCHE ?

Si seulement on détenait la clé, la solution, le truc miracle pour un plaisir décuplé à chaque fois…

Mais on a quand même quelques pistes d’exploration pour se lancer sur les chemins du 7è ciel, vers l’infini et au-delà !

1. Oui, c’est aussi dans la tête !

Comment donc, il ne suffirait donc pas de bêtement s’astiquer la moulette pour atteindre l’orgasme à coup sûr ? On nous aurait menti ?!

Eh bah oui, l’orgasme c’est une combinaison ultra pointue de titillage savant (il est oùùùù ce point G de mes deux ?), allié à une confiance en son corps, sans oublier un esprit parfaitement libéré qui ne pense pas toutes les 2 minutes « merde est-ce que j’ai bien étaient le feu sous les pâtes ?!! »… Bon, autant dire que c’est pas gagné, cette affaire, mais quand ça matche, bingo !

2. C’est moi ou c’est lui ?

Bon, il y a des partenaires qui ne sont définitivement pas doués pour nous faire décoller et on s’en aperçoit hélas très rapidement… enfin, une fois sous la couette ! Mais, avant de qualifier l’autre de « bon coup » ou de « très mauvaise affaire » au pieu, on se pose aussi la bonne question : et si, après tout, ça venait parfois de nous ? On peut se mettre des barrières de façon inconsciente et, pour une raison x ou y (han vu de si près finalement il est un poil moins sexy…), on ne se laisse pas juste profiter de l’instant présent…

3. Une question d’abandon

Finalement, la clé, le sésame magique qui nous ouvre les portes de la caverne d’Ali Baba… euh, du plaisir, tient en ces mots tout bêtes : perte de contrôle. En gros, il faudrait pouvoir s’ouvrir le ciboulot et en extirper son cerveau trop complexe pour le poser sur la table de nuit avant de s’adonner aux galipettes, et tout le monde serait content.

En attendant ce jour merveilleux, on peut tout simplement commencer par… apprendre à se détendre dans sa vie au quotidien. Faire 5 minutes de respiration zen, un mouvement de yoga (Youtube est votre ami), une liste de petits plaisirs à afficher sur le frigo, prendre un thé réconfortant à la cannelle… alors non, ce n’est pas ça qui va d’un coup d’un seul nous faire grimper aux rideaux en un claquement de doigts, mais c’est un bon début !

4. Et le côté tactile alors ?

Parce que bon, c’est bien joli tout ça, mais il faut quand même aussi bien savoir s’y prendre pour atteindre la jouissance non ? Pour ça, on passe aux travaux pratiques, en solo et en s’appliquant pour découvrir absolument tout ce qui nous fait du bien (plume, petit canard vibrant)… et ce qui ne nous fait rien du tout (un œuf de yoni à s’introduire dans Vaginette ??). Après, on peut guider Zozo sur la voie royale…

5. Quand ça veut pas, ça veut pas

Ce qu’il faut se mettre une fois pour toutes dans sa tête, c’est qu’un manque de motivation au départ ne conduira clairement pas (ou alors vraiment rarement) au plaisir suprême.

Alors si on a la tête à cette réunion ultra importante au bureau demain, à la nouvelle saison de L’Amour est dans le pré qu’on attend comme une tartine de pain son pâté, ou bien à cette paire de boots qui nous irait si bien… on a peut-être tout intérêt à reporter les folies sous la couette à un moment plus propice !

Crédit photo / Pinterest