Pourquoi vous faites parfois TRES TRES PEUR...

Ce n’est pas que vous êtes folle à lier, c’est jusque que vous avez quelques tucs un peu particuliers qui font un poil peur aux autres…

Des petites manies, des petits tocs, des petits regards qui vous font parfois passer pour une dingue…

1. Ce petit œil fou lorsqu'on vous prend une frite

Vous êtes vraiment flippante quand votre œil se met à vaciller et à dire : « Je vais te tueeeeer » lorsque quelqu’un touche à votre assiette. Vous êtes capable de continuer de parler tant en jetant ce petit œil flippant à la personne qui s’est emparée d’une de votre frite… Ça dure une fraction de seconde mais ça met très mal à l’aise.

2. Cette chanson aigue que vous fredonnez pensante

Vous pouvez fredonner sans vous en rendre compte une petite chansonnette répétitive et aigüe qui fait se demander si vous n’êtes pas en train de commandité un meurtre. Vous l’accompagniez souvent d’un imperceptible sourire. C’est glaçant.

3. Ces ciseaux que vous agitez en l'air

Clef, couteau, ciseaux… Vous les agitez en l’air sans vous rendre compte de ce que vous faites et ceux qui parlent avec vous ont très peur de s’en prendre un dans la figure… Surtout que vous êtes assez maladroite…

4. Cette paupière qui palpite quand vous êtes stressée

Un coup de stress et voilà que votre paupière s’emballe. Comme ça vous énerve encore plus, vous clignez d’un œil et on a l’impression que vous êtes une vieille folle stressée au strabisme divergent.

5. Ces deux gros sourcils froncés quand vous réfléchissez

Lorsque vous lisez ou que vous réfléchissez, vos deux sourcils se froncent comme jamais. Ça fait très peur et personne n’ose vous déranger… Le pire c’est que vous êtes capable en un instant de lever les yeux pour faire un grand sourire… Plus d’un est parti en prenant ses jambes à son coup.

6. Cette bipolarité subite quand on parle du gluten

Tout peut aller très bien, vous êtes souriante, joviale et là, quelqu’un se met à parler du régime sans gluten. Vous devenez subitement rouge, vos narines palpitent et vous partez dans une logorrhée foudroyante sur la connerie de ce régime à la mode qui rend juste triste et fade parce que désolée mais passer sa vie sans manger de pâtes, ça rend triste et fade.

7. Cette douceur envers vos plantes, et seulement vos plantes

Vous êtes bougon. OK tout le monde l’a repéré donc ne vous approche pas. Mais ce qui est vraiment flippant c’est que vous pouvez devenir toute douce et parler avec vos plantes en leur caressant les feuilles. Ensuite, toute forme d’humain redevient un ennemi.

 

On exagère ? Nooooooon…

Crédit Photo / Pinterest