10 CHOSES qu'on a CRUES à cause des SPICE GIRLS

Les Spice Girls, c’est un peu notre madeleine de Proust à nous, un peu comme quand mémé Josette nous préparait des crêpes au caramel pour le goûter : quand on a un coup de blues, hop on ressort son single collector et ça va mieux !

Mais quand même, ces cinq nanas nous en ont fait croire de belles, aussi…

On fait la liste ?

1. Qu’on était au top de la mode avec un collant léopard et un blouson fluo

Voire avec un survet’ de sport assorti… Côté style, quand même, on se dit qu’on n’avait pas froid aux yeux et surtout, aucun sens du style ! (Carrie Bradshaw, pardon). Aujourd’hui, on a détruit toutes les photos compromettantes.

2. Qu’on pourrait devenir une star de la chanson sans même savoir chanter

Non, parce que franchement, il faut dire ce qui est : le girls band, c’était pas bien mieux que les boys band niveau qualité du chant… Nous, on s'exerçait devant notre miroir en beuglant et en y croyant dur comme fer !

3. Qu’on était forcément, nous aussi, une « spice girl »

Il y avait la sportive, la délurée, la snob, la baby doll… et on y croyait dur comme fer, cherchant à s’identifier à celle qui nous « ressemblait » le plus (en tout cas, c’est ce qu’on pensait !). Heureusement, la vie ne se résume pas à 5 personnalités...

4. Que puisqu’on était une « femme » (bon, presque), on avait le « girl power » !

Avec « Wannabe », et ces nanas qui dansaient partout en s’égosillant comme si elles régnaient sur le monde, on avoue, on a cru un petit moment que nous aussi, on allait conquérir le monde grâce à notre « girl power » ! Et puis, on a touché notre premier salaire après avoir galéré comme une malade et on a (un peu) pleuré.

5. Que si on était suffisamment « posh », on allait finir par épouser un footballeur ultra sexy et ultra riche

On prenait des poses et des attitudes qu’on croyait parfaitement snob devant le miroir (en fait on avait surtout l’air d’avoir subi un lifting trop jeune), en se disant qu’on allait forcément finir par rencontrer un équivalent de David Beckham. Sauf que nous, on a juste croisé Jojo qui enfilait les bières après le foot, et ça nous a un peu refroidie.

6. Qu’être rousse avec des mèches roses, c’était joli

Ou rousse avec une grosse mèche jaunâtre au milieu du front. En tout cas, pour être hyper glamour il fallait être une pro de la coloration. Ou pas...

7. Que danser en donnant des coups de pied en l’air c’était classe

Malheureusement, on s’est fait virer par le vigile de la boite qui était vraiment trop ringard et qui n’avait pas compris que si la fille qui dansait à côté de nous s’était retrouvée avec un joli coquard, c’est qu’elle n’y connaissait rien, la pauvre.

8. Qu’on pouvait s’entendre à 5 et être une super bande de copines

Oui, 5 nanas hyper différentes les unes des autres, c’est bien connu, ça fait une belle brochette de copines « à la vie, à la mort ». Dans la réalité, ça s’est terminé en crêpage de chignon en règle (bon, au moi,s ça nous a appris la vie).

9. Que pour séduire un mec, il fallait lui dire en boucle « If you wanna be my lover »

« You gotta get with my friends » : oui, donc pour avoir un mec, il fallait le poursuivre en répétant cette phrase en boucle (pour montrer qu’on était trop cool, évidemment). Et, bien sûr, une fois qu’on aurait un copain, on ne laisserait JAMAIS tomber ses copines pour lui ! Tu parles...

10. Qu’on pouvait écrire une dissert’ avec des phrases émaillées de mots qui ne veulent rien dire

« I wanna really, really, really wanna zigazig ah » : ça, c’était du texte « trop stylé », et on aurait pu faire une analyse en 5 points des paroles entières de la chanson, qu’on connaissait bien entendu par cœur (alors que bon, les dates de la guerre franco-prussienne, euh…).

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest