Envie d’une FRANGE : les DO et les DON’T

Ça fait un petit moment qu’elle vous fait de l’œil, que vous la voyez un peu partout en une des magazines et que vous vous surprenez à la tester sur vous, postée devant le miroir avec une mèche de cheveux posée sur le front : pas de doute, la frange vous attire méchamment !

Mais vous n’avez pas encore osé franchir le pas et vous vous demandez si elle est VRAIMENT faite pour vous.

Voici quelques trucs pour vous décider (ou pas) !

 

 

1. Don’t : demander leur avis à toutes vos copines

Observez attentivement : sur tout votre groupe de copines, laquelle a toujours le cheveu parfait, la coupe qui va pile-poil à son visage, et la mèche toujours impec’ ? Si vous tenez cette perle rare, c’est plutôt vers elle qu’il faudra vous tourner pour lui demander conseil sur votre hypothétique future frange. Pour le reste, oubliez ! Vous récolterez des avis ultra positifs ou catégoriques, et tout ce que vous aurez récolté c’est une tête encore plus embrouillée.

2. Do : aller voir un coiffeur visagiste

Pour ce changement de tête radical qui exige l’avis d’un pro, le mieux est encore de se rendre chez un pro, non ? Dans ce cas, on n’hésite pas à se rendre chez un coiffeur-visagiste, qui saura vous dire si oui ou non, votre minois sera sublimé par une frange !

 

 

3. Do : tester une « fausse frange » à clipper

Pratique, ce petit outil tout simple se pose pour la journée (ou la soirée, ou ce qu’on veut) en s’attachant directement sur le front. Du coup, on se voit dans le miroir avec une VRAIE frange (et pas la mèche de cheveux que vous avez remontée sur le front, histoire de voir…), et on sait !

4. Don’t : se lancer sans se poser de questions !

OK, vous avez déterminé qu’une frange irait pas mal à votre joli minois. Mais avez-vous également songé à votre peau qui a tendance à luiser sur le front en fin de journée, et au fait que vous rabattez systématiquement vos cheveux derrière l’oreille parce que vous détestez quand ils reviennent sur le devant ? La frange, c’est un travail de longue haleine au quotidien…

 

 

5. Do : une frange longue

Pour se lancer, on peut tout à fait débuter ses premiers pas « frangesques » avec une version longue, que l’on pourra vite rabattre sur les côtés en cas de gros fail (et qui repoussera tout de même beaucoup plus vite que si vous avez décrété qu’il vous fallait tout couper jusqu’au milieu du front !).

6. Don’t : la frange effilée

Casse-gueule au possible, la frange en version effilée a tout du dégradé que vous redoutez à chaque passage chez le coiffeur : il faut la fuir ! 

Crédit photo / Pinterest